La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1982
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    46 868,50
    -4 717,80 (-9,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,06 (-0,10 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,45 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3833
    +0,0048 (+0,35 %)
     

Allocation chômage des indépendants : ce rapport parlementaire qui veut réformer le dispositif

·1 min de lecture

“Nous permettrons à tous les travailleurs d’avoir droit à l’assurance chômage. Les artisans, les commerçants indépendants, les entrepreneurs, les professions libérales et les agriculteurs disposeront, comme les salariés, de cette protection”. Cette promesse de campagne, faite par Emmanuel Macron à l’occasion de l’élection présidentielle de 2017, a été a priori tenue avec la création d’une allocation dédiée aux travailleurs indépendants en novembre 2019, dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage. D’un montant mensuel de 800 euros, cette allocation est versée pendant six mois.

Sauf qu’un premier bilan dressé fin novembre 2020, soit un an après la mise en place de la mesure, faisait état de 800 allocataires environ seulement. Suite à ce premier bilan décevant, le député LREM et membre de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, Dominique Da Silva, a demandé à se saisir du sujet et à pouvoir réaliser un rapport d’information sur le dispositif. Ce rapport - rédigé à la suite d’un cycle d’auditions de plusieurs organismes publics (Pôle emploi, l’Unédic), de représentants syndicaux (l’U2P, la CFDT Union indépendants…) ou encore d’institutions comme le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce - a été présenté en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, ce mardi 6 avril.

>> EURL, SARL, auto-entreprise... Entrepreneurs, notre service pour créer rapidement et simplement votre société

Au cours des auditions réalisées par le député (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Télétravail : "le bureau reste un espace de respiration et d'indépendance"
Intérim : ces plateformes qui vous permettent de trouver un emploi en ligne
Ces entreprises qui recrutent malgré la crise
Chômage : "demandeur d'emploi est un terme à bannir"
Que faire si mes chefs me donnent des ordres contradictoires ?