Marchés français ouverture 4 h 1 min
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    28 879,16
    -679,94 (-2,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,2057
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    29 157,56
    -722,86 (-2,42 %)
     
  • BTC-EUR

    41 262,76
    +540,90 (+1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    994,92
    +6,82 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Pilier du e-commerce, le fourgon de livraison se fait plus intelligent et plus propre

·2 min de lecture

Face à l’explosion du commerce en ligne, Amazon investit dans son propre fourgon électrique, afin de verdir son image. Quant à Volkswagen, il propose aux chauffeurs des outils numériques pour les aider à ordonnancer leurs colis et gagner un temps précieux. Les nouveaux enjeux de la livraison.

Avez-vous jamais jeté un œil à l’arrière du fourgon déglingué qui vous apporte le colis tant attendu ? Le choc à la vue du désordre qui y règne est comparable au dégoût éprouvé à la découverte des laboratoires industriels où sont confectionnés vos petits plats adorés : de quoi vous couper l’appétit et vous faire passer l’envie de commander en ligne des objets fragiles.

Bien sûr, certains chauffeurs sont plus attentionnés que d’autres. Les grandes messageries mettent à leur disposition des fourgons équipés d’étagères et de coffres. Pour autant, il y a matière à rationaliser le processus d’acheminement des colis. C’est ce qu’entendent démontrer le constructeur allemand Volkswagen Véhicules Utilitaires et la messagerie allemande Hermes, avec l’aide de leur compatriote Viscopic, spécialiste munichois de l’identification des points faibles dans les processus industriels.

Épargner au chauffeur la recherche fastidieuse du colis pendant la tournée, pour économiser du temps

Viscopic a braqué ses caméras 3D et ses scanneurs dans les entrepôts et les véhicules de l’entreprise Hermes. Très vite, il est apparu qu’un temps précieux est perdu par le chauffeur lorsqu’il farfouille à l’arrière de son fourgon, à la recherche du bon colis. D’où cette idée toute simple en apparence : trier les colis suivant un ordre logique dicté par l’itinéraire de la tournée de livraison ; puis les rassembler en petits lots dans des sacoches rouges numérotées, stockées à l’arrière du fourgon Volkswagen. Un logiciel observe le positionnement GPS du véhicule et affiche sur l’écran de sa planche de bord (ainsi que sur celui d’un assistant mobile) le numéro et l’emplacement de la sacoche qui contient le colis à distribuer à l’instant donné.

Bien évidemment, ce projet pilote mis en place en Bavière implique de prendre le temps en amont de bien préparer les sacs, un peu à la manière du facteur qui se facilite la tâche en classant le courrier en fonction de sa tournée. Toutefois le gain ne se mesure pas [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Amazon adopte une fourgonnette électrique allemande pour ses livraisonsEZ-Pro, une Renault électrique plus légère que le Kangoo pour le dernier kilomètreHopps maîtrise la livraison du premier au dernier kilomètreCasino s'allie au britannique Ocado dans le commerce en ligneLeboncoin, ebay, Amazon, Facebook... Le commerce en ligne entre particuliers explose