La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 453,65
    -68,13 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Vous allez sans doute devoir payer votre chambre d'hôtel plus cher

Les beaux jours sont de retour. Les différents ponts de la fin mai et de début juin poussent les Français à changer d'air, ce qui a de quoi ravir les professionnels des secteurs du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie. Quant à cet été, les réservations sont déjà hautes, même si certains territoires s'en sortent mieux que d'autres. Cependant, petite ombre au tableau, note BFMTV : l'augmentation des charges. Alors que de nombreuses entreprises doivent rembourser les prêts garantis par l'État (PGE), la guerre en Ukraine et les différentes pénuries ont fait exploser certains coûts, en particulier les prix de l'énergie.

Et cela va avoir des conséquences, non seulement sur le portefeuille des professionnels du secteur, mais surtout sur celui des clients. Lors de l'assemblée générale du groupe Accor le 20 mai dernier, son PDG Hervé Bazin a été clair : il faut "franchement monter les prix" des chambres. C’est, selon lui, le seul moyen possible pour que les établissements conservent leurs marges. Selon BFM TV, il a insisté sur le fait qu'il s'agissait d'un moyen de "retrouver des capacités financières" après la crise sanitaire.

Les prix de l'énergie ne sont pas le seul problème. Si les professionnels du secteur doivent faire face à "des coûts d'exploitation inflationnistes", met en avant Hervé Bazin, il faut aussi compenser la hausse des salaires consentie dans le milieu. En début d'année, une nouvelle grille de salaires a en effet été adoptée, permettant une augmentation moyenne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Succession : anticipez les donations pour transmettre plus à votre enfant
Héritage : favoriser l'enfant de votre conjoint va devenir beaucoup plus simple
Arnaque : attention si vous attendez une livraison DHL
Participation, CET, PEE, Perco… comment déclarer votre épargne salariale en 2022
Participation, intéressement : pourquoi votre prime ne doit pas être débloquée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles