Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 632,50
    +307,74 (+0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,81
    -21,29 (-1,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Aller au bureau en pyjama et chaussons, l'étrange tendance des jeunes en Chine

Ryoji Iwata/Unsplash

Décontracté ou trop décontracté ? Au bureau, dans certaines professions, la tenue d’un salarié est plutôt réglementée et fait souvent l’objet de débat. Mais depuis la pandémie de Covid-19, la généralisation du télétravail et la tendance à un réchauffement du mercure, la donne a quelque peu changé. De là à se rendre sur son lieu de travail en pyjama et en chaussons ? C’est pourtant la tendance qui se dessine ces derniers mois en Chine et qui fait fureur sur les réseaux sociaux, relate Business Insider. Certains Chinois n’hésitent pas à porter leurs vêtements les plus «grossiers».

Un vent de fraîcheur ? Une nouvelle mode ? En réalité, cela répond à une lassitude des salariés chinois. Des emplois trop rigides, des journées trop longues et trop épuisantes. À tel point que sur les réseaux sociaux comme Douyin (le TikTok chinois) et Xiaohongshu (similaire à Instagram), le hashtag #GrossOutfitsAtWork explose. Sauf que cette nouvelle mode ne plaît pas vraiment aux patrons. Des vidéos montrent des employées vivement sermonnées par leur direction. Mais ces femmes (car il s’agit principalement de femmes), assument.

Comme l’a repéré le New York Times, une designer d’intérieur résidant à Wuhan (province du Hubei) confie : «Je veux juste porter ce que je veux.» Elle estime qu’il est inutile d’acheter des vêtements pour faire un travail sédentaire : «Je ne pense tout simplement pas qu’il vaille la peine de dépenser de l’argent pour m’habiller pour le travail, puisque je suis simplement assis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Abandon de poste dans la fonction publique : procédure et conséquences
Sexisme au travail : comment vaincre les schémas enracinés
Le projet de compte épargne-temps universel en bonne voie pour un accord
Voici les 40 meilleures entreprises pour faire décoller votre carrière en France en 2024
Contrats en alternance : vers la suppression d’une partie des aides à l’embauche