Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 837,59
    +62,21 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    2 406,50
    +8,50 (+0,35 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 831,85
    -55,62 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 370,89
    +58,27 (+4,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,96
    +0,23 (+0,28 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 315,33
    -286,17 (-1,83 %)
     
  • S&P 500

    4 967,36
    -43,76 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2383
    -0,0056 (-0,45 %)
     

Allemagne : pourquoi la première économie européenne est en crise

L'Allemagne dirigée par le chancelier Olaf Scholz a abaissé ses prévisions de croissance à 0,2 % pour 2024.  - Credit:Annegret Hilse/Reuters
L'Allemagne dirigée par le chancelier Olaf Scholz a abaissé ses prévisions de croissance à 0,2 % pour 2024. - Credit:Annegret Hilse/Reuters

L'Allemagne est-elle redevenue « l'homme malade de l'Europe » ? « La situation est dramatiquement mauvaise », a en tout cas admis le ministre allemand de l'Économie, Robert Habeck, alors que le pays a abaissé, mercredi 21 février, ses prévisions de croissance pour 2024 à 0,2 %, contre 1,3 % initialement.

C'est un coup dur pour la première économie européenne, qui a déjà connu un recul du PIB de 0,3 % l'année dernière. Et les prévisions ne sont pas plus optimistes pour les années à venir, avec 0,5 % de croissance en moyenne par an jusqu'en 2028.

« La vérité, c'est que l'Allemagne souffre de problèmes structurels qui se sont accumulés pendant de nombreuses années », a expliqué Robert Habeck, qui appelle à « accélérer les réformes ». En effet, « il y a eu, pendant l'ère Merkel, un sous-investissement très important dans le pays en raison de la règle d'or budgétaire », décrypte l'économiste Anne-Sophie Alsif.

Selon la Constitution allemande, le déficit structurel du pays ne peut pas excéder 0,35 % du PIB. « Ce frein à l'endettement leur permet d'avoir des finances publiques robustes mais ils ont peu de marge de manœuvre pour engager des investissements », détaille la cheffe économiste au BDO, un cabinet de conseil économique. Résultat : le pays accuse un retard d'investissements dans plusieurs secteurs, en particulier dans la transition numérique, ce qui constitue un frein à la croissance.

Ralentissement de la demande

Le Mittelstand, ce réseau d'entreprises de tai [...] Lire la suite