Marchés français ouverture 6 h 59 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1601
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    52 043,28
    -2 701,66 (-4,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 461,78
    -43,37 (-2,88 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Allemagne: ce que les livres d'Histoire retiendront des 16 années au pouvoir de Merkel

·2 min de lecture

NOS ANNEES MERKEL (2/3) - Première femme chancelière d'Allemagne, au pouvoir durant 16 années, Angela Merkel aura une place dans les livres d'histoire. Notamment parce qu'elle a affronté des crises majeures : crise financière, crise grecque, vague d’attentats, crise en Crimée, crise des migrants, pandémie… Mais pas seulement pour cette raison.

Arrivée au pouvoir alors que téléphones portables et réseaux sociaux n’existaient pas, aura une place de choix dans les livres d’Histoire. "D’abord parce qu’elle a été la première femme chancelière d’Allemagne, rappelle Hans Vorländer, professeur de sciences politiques à l’université de Dresde, d’autant qu’elle s’est hissée, elle la fille de pasteur élevée en RDA, au sommet d’un parti masculin, patriarcal et en majorité catholique." Autre prouesse : sa longévité. Non seulement elle a dirigé quatre coalitions dont trois avec les socio-démocrates et une avec les libéraux, mais elle a traité avec des dizaines de chefs d’Etat et de gouvernement.

"La seule adulte dans la pièce"

Président de la commission des affaires étrangères au Parlement européen, le conservateur David McAllister détaille: "elle a côtoyé quatre présidents américains, quatre français, cinq Premiers ministres britanniques et huit Présidents du conseil italiens. Face aux populistes Donald Trump ou Boris Johnson, son sang-froid et son calme ont souvent fait dire qu’elle était la seule adulte dans la pièce, ce dont les Allemands étaient fiers." On se rappelle ses confrontations avec Poutine. "Elle a toujours été la plus apte à dialoguer avec lui, décrypte un ambassadeur allemand. Elle parle le russe, le connaît bien, ne s’est jamais laissée impressionner par ses démonstrations de virilité."

Ce que les livres d’Histoire retiendront également, c’est que ses années de pouvoir ont été jalonnées par des crises majeures, qu’elle a prises à bras-le-corps, ne comptant jamais ses heures lors d’interminables sommets de la dernière chance à Bruxelles. Crise financière, crise grecque, vague d’attentats, crise en Crimée, crise des migrants, pandémie… Elle a fait adopter des décisions majeures, réussi à négocier des compromis, quitte à avancer ses pions seule comme pour l’arrêt de l’énergie nucléaire en 2013 ou l’accueil d’un million d’immigrés en 2015. "Dans ces deux dossiers, enrage toujours un ancien ambassadeur fran[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles