La bourse ferme dans 4 h 29 min
  • CAC 40

    6 625,67
    -5,48 (-0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 117,11
    -5,32 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1952
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 782,70
    +6,00 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    28 250,90
    +214,10 (+0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    806,43
    +19,82 (+2,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,08
    -0,22 (-0,30 %)
     
  • DAX

    15 571,56
    -17,67 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 118,87
    +8,90 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3901
    -0,0020 (-0,14 %)
     

Allemagne : enquête contre Amazon au nom d'une nouvelle loi de protection de la concurrence

·2 min de lecture

Amazon est visé par une enquête en Allemagne qui vient d'adopter une nouvelle loi.

Le géant américain du commerce en ligne Amazon est visé par une enquête en Allemagne pour "d'éventuelles pratiques anti-concurrentielles", sur la base d'une nouvelle loi, adoptée en janvier, renforçant les pouvoirs d'action contre les géants du numérique, ont annoncé les autorités mardi.

"L'office fédéral anti-cartel a ouvert une enquête contre Amazon sur la base des nouvelles règles s'appliquant aux grandes entreprises du numérique", a annoncé le gendarme de la concurrence allemand dans un communiqué.

Les autorités indiquent vouloir déterminer si Amazon dispose d'une "importance primordiale sur les marchés", lui permettant d'avoir de "potentielles pratiques anti-concurrentielles", a-t-il précisé.

Le gendarme antitrust se saisit ainsi des compétences élargies dont il dispose depuis le début de l'année et qui lui donnent la possibilité d'établir si une entreprise exerce un contrôle sur plusieurs marchés numériques, formant un écosystème difficile à attaquer par ses concurrents.

Auparavant, l'office de la concurrence devait prouver l'existence d'un abus de position dominante sur un marché précis, avant de prendre des sanctions liées à des pratiques spécifiques, moyennant une procédure plus fastidieuse pour un effet plus limité.

Cette loi vise essentiellement les géants du numérique, accusés de profiter d'une position de quasi monopole, à travers leur réseau d'activités intégrées.

"Auto-référencement"

"Cela pourrait s'appliquer à Amazon, avec sa plateforme de vente en ligne, et ses nombreuses autres offres, notamment numériques", a affirmé Andreas Mundt, le président de l'Office anti-cartel allemand, cité dans le communiqué.

Certaines pratiques d'Amazon comme "la mise en place de barrières à l'entrée", ou "l'auto référencement de ses propres services" pourraient dès lors être interdites, a précisé l'institution.

Contacté par l'AFP, Amazon s'est refusé à tout commentaire, assurant vouloir "coopérer entièrement" avec les autorités allemandes.

Avec cette loi, l'Allemagne[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles