Marchés français ouverture 6 h 12 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 453,98
    -117,89 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    0,9581
    -0,0017 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 980,09
    -309,65 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,96
    -19,17 (-4,18 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Alimenter son épargne sans y penser et (presque!) sans effort

© horstkoenemund / Pixabay

En scrutant votre compte bancaire ou en arrondissant à l'euro supérieur vos dépenses, de nombreuses applis favorisent l'épargne automatique. Et proposent même de la faire fructifier.

Elles s’appellent Ismo, Moka, Cashbee ou Plum. Si les épargnants sont très nombreux à affirmer ne pas pouvoir ou ne pas savoir comment mettre efficacement de l’argent de côté, il existe pourtant des applications qui peuvent le faire à leur place.

Deux méthodes possibles: les applis comme Plum ou Cashbee analysent les mouvements sur un compte bancaire classique et un algorithme suggère chaque semaine le montant des sommes que l’on peut épargner. L'argent peut alors être déplacé d'un glissement de doigt sur son smartphone, et atterrir sur un compte dédié, un ou une , selon les intermédiaires.

Autre possibilité, l'arrondi: à chaque dépense effectuée par carte bancaire, la somme est arrondie à l'euro supérieur et mise de côté sur un compte. Un pécule qui peut grossir plus rapidement grâce à des versements volontaires ou à des "défis" proposés: par exemple, économiser chaque semaine un euro de plus pendant un an. Le réflexe peut paraître anecdotique, mais les petits ruisseaux finissent par faire des grandes rivières: au Canada, le pays d’origine de Moka, les utilisateurs épargnent ainsi 1 000 dollars de plus par an en moyenne.

Une fois ce petit capital constitué, la majorité de ces applications s’occupent aussi de le faire fructifier. Et là, tout dépend du profil que l’épargnant veut adopter. Les plus frileux préféreront opter pour un livret à capital garanti, comme celui de Cashbee. Il ne rapportera la première année que 0,95% après impôts, mais l’appli propose aussi d’autres supports plus rémunérateurs : une assurance-vie, un produit structuré qui investit en bourse avec une protection partielle du capital en cas de baisse des marchés, ou des fonds immobiliers. Ismo et Moka proposent, eux, trois fonds profilés selon le niveau de risque (prudent, équilibré et dynamique). Quant à Plum, qui n’offrait jusqu’à présent qu’un compte non rémunéré, il permet maintenant de transformer ce pécule en actions (pour l’instant uniquement américaines, mais le spectre va s’élargir!)[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi