La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 730,53
    -148,81 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Alimentation : ce que le confinement a changé… ou non

·2 min de lecture

Assignés à résidence pendant des mois, les Français ont dû revoir leurs pratiques alimentaires. Le fait-maison a connu un retour en grâce, les producteurs locaux ont été plébiscités… De nouvelles habitudes ?

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir - Les Indispensables n°205 daté avril/ juin 2021.

Et la star des fourneaux fut : le pain ! Lors du premier confinement, la France sous cloche s’est mise à pétrir. Google France place même en deuxième position, pour l’année passée et dans la catégorie "recettes", la requête "pain fait maison". La première place revenant à "recette Cyril Lignac", chef star du petit écran qui a animé une émission quotidienne pendant toute la durée de cette parenthèse. Parmi les autres mots-clés relevant du champ lexical culinaire largement tapés sur le moteur de recherche, on trouve "baguette", "levure chimique", puis "naan", "levure de boulanger", "pain", "pâte brisée". "Le pain, c’est la recette idéale : on a tous de l’eau et de la farine à la maison. Le confinement a rajouté le temps, l'ingrédient indispensable dont on ne dispose pas d'habitude", explique Christophe Lavelle, biophysicien, chercheur au CNRS.

Si la mie a tant séduit, c'est aussi parce qu'elle occupe l'esprit à plus d'un titre. Symbolique, tout d'abord : le pain est l'aliment de base historique. Au moment où la peur de manquer et le fantasme de la pénurie étaient réactivés, il est devenu une sorte de valeur refuge. Mais également parce que la recette est aussi simple que fascinante. "Le procédé relève du magique , confirme Christophe Lavelle. Les gens se sont mis à essayer de faire leur levain et de conserver vivant cet élément mystérieux et spontané. Sans compter que manipuler la pâte, la surveiller, est une activité anti-anxiogène."

Selon les données de France Agrimer (Établissement national des produits de l'agriculture et de la mer), si les consommateurs ont d'abord siphonné les rayons "pâtes" et "papier toilette" des supermarchés, ils se sont ensuite rués sur la farine, qui s'est retrouvée régulièrement en rupture de stock pendant sept semaines. Crème fraîche, beurre et œufs ont également vu leur popularité grimper en flèche - leurs ventes augmentant de près d'un[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi