La bourse ferme dans 3 h 18 min

Alila : les HLM font la fortune de ce promoteur

Avec une marge nette de 5%, Alila ne se démarque apparemment en rien de promoteurs comme Nexity et Kaufman & Broad… à la différence près que ce sont les organismes HLM, ses clients exclusifs, qui lui permettent d’engranger ces profits ! Fondé en 2007, le groupe lyonnais ne construit et ne vend en effet que des immeubles à vocation sociale ou intermédiaire, d’une cinquantaine d’appartements en moyenne. «La forme de vente adoptée, en Vefa (sur plan), nous permet de livrer les programmes aux offices HLM en deux ans environ, contre plus du double lorsqu’ils se chargent eux-mêmes des opérations», résume son créateur de 36 ans, Hervé Legros. Il faut dire que ces organismes, qui tiennent souvent à garder la maîtrise d’ouvrage, sont alors tenus de respecter de longues procédures, impliquant de passer des appels d’offres.

S’il construit plus vite, Alila le fait aussi pour moins cher qu’un promoteur classique, de 20 à 30%. Logique: le groupe ne compte que 120 salariés, et comme il n’a que 89 clients, dont de gros offices tels Vilogia et In’li, il économise les 15% de coûts que pèsent, chez les concurrents, les bulles de commercialisation et les services marketing.

>> A lire aussi - Acheter son logement HLM sera bientôt plus facile

Le promoteur sait aussi vendre presque tout ce qu’il construit, le ratio entre la surface habitable et celle de plancher avoisinant les 95%, contre 90% dans le secteur. «Nos logements sont plus grands que la moyenne, explique Hervé Legros. Nos méthodes n’empêchent pas de miser sur la qualité et l’innovation.» Pour ce détenteur d’un CAP plomberie, cela passe notamment par l’inspection en personne des finitions, des plinthes à la peinture des murs. La recette, jusqu’ici, lui réussit : son chiffre d’affaires a bondi de 48% en un an, et il ambitionne de s’arroger 10% des 250.000 logements à vocation sociale ou intermédiaire construits chaque année. Ce qui ferait de lui le premier promoteur de logements du pays.

A 20 ans, et après avoir créé deux agences immobilières,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Menacés par le numérique, les salons professionnels font de la résistance
Immobilier : de quel recours disposez-vous en cas de retard de livraison de votre promoteur ?
Friends : il faudrait débourser une fortune pour vivre dans l'appartement de Monica et Rachel
Logement : tout ce que change la loi Elan pour les propriétaires et les locataires
TVA à 5,5% : ce redoutable coup de pouce pour vos travaux de rénovation