Marchés français ouverture 4 h 57 min
  • Dow Jones

    34 060,66
    -267,13 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    13 303,64
    -75,41 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    28 055,37
    -351,47 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,2226
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    33 696,75
    -3 336,30 (-9,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 151,00
    -102,15 (-8,15 %)
     
  • S&P 500

    4 127,83
    -35,46 (-0,85 %)
     

Algérie : un journaliste en prison pour des articles sur la grogne des Touaregs

Jacques Deveaux
·1 min de lecture

Le correspondant du journal Liberté à Tamanrasset Rabah Karèche a été placé, lundi 19 avril, sous mandat de dépôt. Son arrestation fait suite à la publication de son article relatant une manifestation contre le nouveau découpage territorial de la région touarègue de l'Ahaggar. "Plusieurs dizaines de manifestants enturbannés de blanc ont ainsi investi la rue à Tamanrasset pour exprimer leur ras-le-bol face à ce qu’ils qualifient de 'provocation de trop'", écrit Rabah Karèche dans cet article.

"Officiellement, il est reproché à notre journaliste la 'création d’un compte électronique consacré à la diffusion d’informations susceptibles de provoquer la ségrégation et la haine dans la société', la 'diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d’attenter à l’ordre public' et 'l'usage de divers moyens pour porter atteinte à la sûreté et l’unité nationale'", écrit la rédaction de Liberté.

"Accusations fallacieuses"

"Il va de soi que ce ne sont là que des accusations fallacieuses qui cachent mal une volonté de faire taire le journaliste et l’empêcher d’accomplir en toute objectivité son travail", poursuit le communiqué de Liberté.

Il ne fait pas bon parler de choses qui fâchent en Algérie. On le savait déjà avec les arrestations à répétition des manifestants du Hirak. Des journalistes, à l'image de Khaled Drareni, se sont également retrouvés en prison, après avoir "couvert" les manifestations.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi