La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9734
    +0,0136 (+1,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 081,22
    +343,80 (+1,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,91
    +17,13 (+3,99 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

Qui est Alexis Zajdenweber, le nouveau patron de l’Etat actionnaire ?

DR

En choisissant son proche conseiller économique pour prendre la tête de l’Agence des participations de l’Etat, Emmanuel Macron a choisi la prudence et récompensé la fidélité. Même si Alexis Zajdenweber ne dispose d’aucune expérience opérationnelle en entreprise.

Enfin la fumée blanche. Alors que l’Etat est confronté à des défis majeurs avec les entreprises dont il est actionnaire -à commencer par la nationalisation d’EDF-, a pris son temps: plus de trois mois avant de nommer le nouveau patron de l’Agence des participations de l’Etat (APE). Et cela pour finalement

Ce dernier va faire ses premiers pas dans son nouveau bureau, dans l’aile Colbert de Bercy, ce lundi 19 septembre. A 46 ans, cet énarque, qui a commencé sa carrière au Trésor, connaît toutefois déjà la maison: de 2014 à 2016 il était déjà en poste à l’APE, en charge du secteur de l’énergie. Un sujet brûlant aujourd’hui. A ce titre, il représentait notamment l’Etat au conseil d’administration d’Areva.

Solides liens avec l'Elysée

Le Président de la République a donc choisi la prudence en nommant à ce poste sensible un fidèle de la première heure, qui aura pour mission de porter la parole de l’Etat au sein de , de Orange à la SNCF. Le lien restera solidement tissé avec l’Elysée: son secrétaire général, Alexis Kohler, connaît lui aussi parfaitement Alexis Zajdenweber, puisque tous deux sont passés par le cabinet de Pierre Moscovici, lorsque ce dernier était ministre de l’Economie. Au point qu’à Bercy comme à l’Elysée, il est de coutume de parler "Z" et "K", pour distinguer ces deux conseillers au prénom identique.

"Alexis, c’est le contraire de l’image que l’on se fait du haut fonctionnaire gris muraille, glisse un bon connaisseur du Palais. Il a de l’humour, il est détendu en toutes circonstances et surtout, il sait se mettre à l’écoute, rester disponible pour ses interlocuteurs." Un ancien de Bercy complète: "Il y a pu y avoir des tensions avec l’Elysée sur certains dossiers concernant des entreprises qu’il suivait de près, mais je n’ai jamais entendu dire du mal de lui personnellement. Il est respecté de tous". En prenant ce poste exposé, Alexis Zajdenweber fait aussi preuve d'un certain engagement au service de l'Etat: pas question pour lui de préparer pour la su[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi