La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 811,40
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 109,04
    -91,51 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Alexis Kohler, bras droit d'Emmanuel Macron, mis en examen, restera à l'Elysée

Ludovic MARIN / AFP

Le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, a été mis en examen le 23 septembre pour "prise illégale d'intérêts" dans le cadre du dossier MSC, l'armateur italo-suisse Mediterranean Shipping Company avec lequel il entretenait des liens, selon le parquet national financier.

C'est une affaire judiciaire qui pourrait ébranler l'exécutif. Le secrétaire général de l'Elysée, , a été mis en examen le 23 septembre pour "prise illégale d'intérêts" dans le cadre du dossier MSC, l'armateur italo-suisse Mediterranean Shipping Company avec lequel il entretenait des liens. L'armateur a en effet été fondé et dirigé par les cousins de sa mère, la famille Aponte. L'annonce de la mise en examen a été faite par le (PNF) ce lundi 3 octobre, confirmant une information de franceinfo. Alexis Kohler, mis en examen, "conteste avec force avoir commis tout délit" et restera en poste à l'Elysée.

"Trafic d'influence" et "corruption passive"

Le bras droit d'Emmanuel Macron a par ailleurs été placé sous le statut de témoin assisté du chef de "trafic d'influence", précise le PNF dans un communiqué. "Aucune mesure de contrôle judiciaire n'a été prise à son encontre", ajoute-t-il. "Cette mise en examen intervient dans le cadre d'une information judiciaire ouverte suite à une plainte avec constitution de partie civile déposée le 30 janvier 2020 par l'association Anticor devant le doyen des juges d'instruction du tribunal judiciaire de Paris", indique le PNF.

Lire aussi

L'ex-directeur de cabinet d'Emmanuel Macron lorsque celui-ci était ministre de l'Economie et des Finances était visé depuis 2018 par une plainte de l'association anti-corruption pour "prise illégale d'intérêts", "trafic d'influence" et "corruption passive". L'enquête avait été classée sans suite mais des juges d'instruction avait relancé les investigations à la demande d'Anticor en 2020. La mise en examen d'Alexis Kohler est une nouvelle bombe au sein de l'Elysée, après la mise en procès d'Eric Dupond-Moretti, ministre de la justice, ce lundi 3 octobre.

(Avec Reuters et AFP).

Retrouvez cet article sur challenges.fr