La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 056,38
    -790,76 (-1,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Alexander Vinnik, le geek russe qui relance la guerre froide

·2 min de lecture

Arrêté en Grèce il y a quatre ans puis extradé, ce père de famille de 41 ans est soupçonné d’être impliqué dans des opérations de piratage. Mais les Américains accusent aussi Alexander Vinnik d’être le chef d’orchestre d’un gigantesque réseau criminel informatique. À la veille de son procès en appel, récit d’un cyberpolar sans frontières.

Ce devait être un moment pour se ressourcer. Un petit hôtel avec des volets bleus, afin d’oublier la frénésie moscovite et les tours grises de Krylatskoye. « On avait choisi le bord de la mer pour renforcer le système immunitaire des enfants avant la rentrée scolaire », se souvient Alexander Vinnik. Le 25 juillet 2017, c’est une famille heureuse qui s’installe sur une plage de Chalcidique, en Grèce. Alexandra a déjà un teint hâlé. Fille d’un judoka et d’une gymnaste artistique, c’est une sportive. Alexander est affûté, lui aussi, par la pratique du karaté. Ils sont assis sur le sable avec leurs deux enfants de 3 et 6 ans. Les vaguelettes viennent s’écraser à leurs pieds, laissant une fine couche d’écume fondre au soleil.

Lire aussi:Les confessions d'un hackeur

« Dernières minutes de vie heureuse », résume Alexander Vinnik. Autour d’eux, il n’y a pas que d’authentiques touristes. Certains dissimulent une arme à feu sous leur serviette. Ce sont des policiers de Thessalonique. Au signal, les serviettes tombent, les calibres sortent. Une scène de film s’invite dans le train-train des vacances à la plage. Alexander est menotté devant ses enfants. Dans un silence de mort, la famille reçoit l’ordre d’attendre : « Quatre heures de prise d’otage. » Pendant ce temps, des policiers perquisitionnent la chambre d’hôtel où ils saisissent deux tablettes, deux PC et cinq téléphones portables.

Lire aussi: Hackeur russe - Wanted: Evgeny Bogachev, $3 000 000

Alexander Vinnik n’est pas un vacancier comme les autres. Opérateur chez BTC-e, la plus grande plateforme de bitcoins au monde, il achète et vend des cryptomonnaies pour d’importants clients. Il travaille chez lui, à Krylatskoye, un quartier sans éclat de la périphérie de Moscou.(...)


Lire la suite sur Paris Match