La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 854,30
    +950,39 (+2,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Alexa sera le premier astronaute virtuel d'une mission de la Nasa

·2 min de lecture

En mars, le vaisseau spatial Orion devrait décoller vers la Lune dans le cadre de la mission Artemis 1 de la Nasa. Cette mission marquera les prémices du retour de l’Homme sur la Lune. Artemis 1 permettra d’évaluer les capacités d’Orion à mener la mission et à revenir sur Terre depuis son orbite lunaire. La cabine sera vide, on y trouvera seulement un mannequin pour simuler un astronaute et également une tablette tactile appelée Callisto. Cette dernière est animée par une version hors-ligne et adaptée d’Alexa, l’assistante vocale d’Amazon. Le système de communication par visio est supporté par la plateforme de téléconférence de Cisco WebEx.

Ce test en grandeur nature permettra de s’assurer que le comportement d’Alexa répondra aux objectifs des futures missions. Mais comment est-ce que le géant Amazon est parvenu à faire embarquer son assistante virtuelle à bord du vaisseau spatial ? Grâce à un accord entre le constructeur de la capsule Orion Lockheed Martin et la Nasa. C’est l’avionneur qui a décidé de lui-même de développer un assistant à commandes vocales. Pour y parvenir, il s’est rapproché d’Amazon, et également de Cisco. Ce sont les deux sociétés qui ont financé l’intégration d’Alexa dans la mission. Ce partenariat est d’ailleurs autorisé par l’accord signé entre Lockheed et la Nasa. Cette dernière bénéficie également du remboursement des moyens qu’elle a engagés pour aider à cette intégration.

La tablette Callisto porte le nom du compagnon de la déesse Artémis dans la mythologie grecque. Elle intègre une version hors-ligne de l’assistante vocale Alexa. Elle pourra répondre à certaines questions et ses commandes vocales seront limitées à la gestion de l’éclairage de la cabine. © Nasa
La tablette Callisto porte le nom du compagnon de la déesse Artémis dans la mythologie grecque. Elle intègre une version hors-ligne de l’assistante vocale Alexa. Elle pourra répondre à certaines questions et ses commandes vocales seront limitées à la gestion de l’éclairage de la cabine. © Nasa

Un placement de produit lunaire !

Les commandes vocales devraient permettre aux astronaute d’ajuster l’éclairage de la cabine, ou bien de communiquer avec leurs proches sur Terre à partir du système mis au point par Cisco. Pour le moment, il n’est pas vraiment prévu d’aller...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles