La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 240,05
    -2 245,75 (-5,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Alerte enlèvement : le petit garçon retrouvé sain et sauf avec son père

·2 min de lecture

L'enfant de huit ans, qui avait été enlevé vendredi matin à Lannion (Côtes-d'Amor) par son père, a été retrouvé sain et sauf au même endroit que son ravisseur à Plouaret.

Le petit Dewi, âgé de huit ans, qui avait été enlevé vendredi matin à Lannion (Côtes-d'Amor) par son père, a été retrouvé sain et sauf au même endroit que son ravisseur à Plouaret, dans le même département, a appris l'AFP auprès du parquet de Saint-Brieuc. "Aux alentours de 15H00, ils ont été récupérés sur la commune de Plouaret sains et saufs", a déclaré à l'AFP Bertrand Leclerc, procureur de Saint-Brieuc. Une alerte enlèvement avait été diffusée samedi matin.

Vendredi matin, à la Maison du département de Lannion, où le père voyait son fils, le kidnapping s'est déroulé "sans violences physiques sur des tiers", a déclaré à l'AFP Bertrand Leclerc, procureur de Saint-Brieuc. Le rapt "a été fait brusquement en surprenant la vigilance des personnes chargées de surveiller le droit de visite et de raccompagner l’enfant dans sa famille d'accueil".

"Le père, qui avait l’enfant dans les bras, s’est enfui brusquement jusqu'à un véhicule avec lequel il était arrivé et a pris la fuite de manière assez soudaine avec une grande précipitation", d'après la même source. La mère de l'enfant est décédée quelques mois après sa naissance. Le ravisseur présumé, 38 ans, présente des antécédents judiciaires qui ne sont toutefois pas "considérables", selon le procureur. "Il avait un droit de visite mais comme on dit 'médiatisé', c’est-à-dire qu'on ne le laissait pas seul avec l’enfant justement pour éviter qu’il puisse le récupérer", a dit M. Leclerc, précisant que le père et l'enfant "sont connus des juges et des services sociaux".


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles