Marchés français ouverture 4 h 49 min
  • Dow Jones

    35 064,25
    +271,55 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 895,12
    +114,62 (+0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    27 763,66
    +35,56 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1829
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    26 124,57
    -80,12 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    34 265,18
    +729,64 (+2,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    999,45
    +23,56 (+2,41 %)
     
  • S&P 500

    4 429,10
    +26,44 (+0,60 %)
     

Aldi va bannir la viande d'animaux élevés dans des hangars

·1 min de lecture

Aldi monte au créneau face au mal-être animal. Le géant du discount va bannir de ses rayons d'ici 2030 la viande issue d'animaux élevés dans de mauvaises conditions. D'ici neuf ans, l'ensemble du groupe Aldi, qui comprend les deux entités Aldi Nord et Aldi Süd, ne proposera plus de viande venant d'animaux élevés uniquement dans des hangars sans jamais voir le soleil ou vivre à l'air libre, selon un communiqué. Aldi et d'autres grands groupes d'alimentation avaient adopté en 2019 un système d’étiquetage à quatre niveaux qu'ils ont eux même élaboré. Le niveau 1 correspond à des animaux élevés uniquement en intérieur tandis que le niveau 4 prévoit que les volailles, les bœufs ou les porcs disposent d'espaces plus grands dans les hangars agricoles et puissent aussi évoluer en extérieur. Aldi, qui n'a pas précisé les conséquences de sa décision sur le porte-monnaie de ses clients, entend d'ici 2025 renoncer complètement à vendre de la viande dite de niveau 1 et d'ici 2030 de niveaux 1 et 2.

L'ONG environnementale Greenpeace a salué cette annonce, assurant qu'il s'agissait "d'une étape importante pour plus de bien-être des animaux". Dans un tweet, l'organisation a également invité les concurrents d'Aldi à faire de même, plaidant pour que les niveaux 3 et 4, prévoyant de meilleures conditions d'élevage pour les animaux, deviennent la norme. Tout comme son concurrent allemand Lidl, le pionnier du discount alimentaire ayant essaimé dans le monde entier cherche à se départir de son image (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gendarme de la Bourse veut sanctionner d’ex-patrons de Lafarge et Soitec pour délit d’initié
La Belgique dénonce un projet français de parc éolien offshore, qui “nuit à ses intérêts essentiels”
Ouïghours : la Chine dénonce les "méthodes de gangster" des Etats-Unis, après les sanctions
La RATP va pouvoir déployer son réseau en Italie, un contrat de 4 milliards d'euros à la clé
Blanchiment d'argent : saisie de cryptomonnaie au Royaume-Uni, "l'une des plus importantes au monde"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles