Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 599,66
    +10,50 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    17 719,45
    +30,57 (+0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0726
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 924,80
    -1 247,71 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 373,09
    -15,07 (-1,09 %)
     
  • S&P 500

    5 442,32
    +10,72 (+0,20 %)
     

Alcoolisme : la thérapie génique pourrait le soigner

Malgré les thérapies et les rémissions, il arrive que les personnes alcooliques rechutent. Les scientifiques cherchent un moyen efficace de les débarrasser de ce trouble. Et explorent des pistes, celle de la thérapie génique par exemple, comme le rapporte une étude menée à l'Oregon Health & Science University parue dans la revue Nature, détaillée par le site Wired.

Les chercheurs sont partis du principe que ce qui amenait à boire était la recherche de dopamine. Ils se sont dits que si on trouvait un autre moyen d'apporter suffisamment de dopamine à l'organisme, l'alcool pourrait manquer d'intérêt pour les personnes qui y sont dépendantes.

Ils ont alors fait un essai sur des macaques qu'ils ont rendu alcooliques, avant de leur administrer une thérapie génique. Un gène équipé de la protéine GDNF leur a été administré. Cette dernière permettrait au cerveau de produire de la dopamine. Elle est d'ailleurs utilisée dans des expérimentations pour lutter contre la maladie de Parkinson, comme l'explique la Fondation pour la Recherche médicale.

Réduction de l'attrait pour l'alcool

Deux groupes de macaques ont été étudiés, l'un avait reçu la thérapie génique, l'autre pas. Après huit semaines sans accès à l'alcool, ils ont été de nouveau exposés à la boisson pendant quatre semaines, avec une autre option : de l'eau. Et cela a été répété à 5 reprises pendant un an. Au fil des séances d'exposition (...)

PUBLICITÉ

Lire la suite sur Topsante.com

Vigilances orange et rouge canicule : comment limiter les risques pour la santé
Consultations et médicaments pourraient bientôt être moins bien remboursés
Vigilance rouge canicule : qu'est-ce que ça change ?
Que sont ces “méduses tueuses” à l'origine de fermetures de plusieurs plages ?
Canicule : quels sont les médicaments qui aggravent les effets de la chaleur (et peuvent devenir toxiques)