Alcatel-Lucent : L’Etat s’intéresse de près au dossier, conservez

Malgré la sortie imminente d’Alcatel-Lucent du CAC 40, le 24 décembre, des nouvelles positives entourent l’équipementier télécoms depuis quelques jours. Dernière en date : l'Etat militerait en faveur du rachat des navires câbliers du groupe par France Télécom, selon Les Echos. Une telle opération rapporterait entre 100 et 150 millions d'euros, une somme non négligeable compte tenu des problèmes de trésorerie du groupe. Le Fonds stratégique d’investissement (FSI) envisagerait aussi d’entrer au capital de sa filiale de production de câbles.

Suite à l’obtention d’un prêt de 1,6 milliard d'euros auprès de Crédit Suisse et Goldman Sachs, Bercy semble déterminé à apporter son soutien à Alcatel-Lucent, en facilitant les cessions d'actifs et en étudiant la possibilité de créer un consortium avec des investisseurs étrangers afin de valoriser ses brevets, estimés entre 3 et 5 milliards d’euros.

La perspective d’un refinancement de la dette et de la mise en valeur du patrimoine intellectuel du groupe, avec le soutien de l’Etat, a redonné en quelques séances une impulsion au titre. Conscients du retour des investisseurs sur l’équipementier, nous avons recommandé aux abonnés Premium de Capital.fr d’acheter la valeur en début de semaine. Aujourd’hui, ces derniers enregistrent une plus-value latente de 15%.

Compte tenu de cette belle performance, réalisée en un temps réduit, nous recommandons désormais de conserver le titre en portefeuille.

Retrouvez cet article sur capital.fr