Marchés français ouverture 2 h 37 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 934,09
    -171,92 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 642,01
    -396,26 (-1,52 %)
     
  • BTC-EUR

    52 549,76
    -1 802,36 (-3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 484,62
    -20,54 (-1,36 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

ALBIOMA : Résultats du premier semestre 2021

·15 min de lecture

Communiqué de presse

Paris La Défense, le 28 juillet 2021

Résultats du premier semestre 2021

Chiffre d’affaires en hausse de 7%

Poursuite de la dynamique de croissance : début des travaux de conversion au 100 % biomasse de la centrale de Bois-Rouge, premiers pas réussis dans la géothermie, 19 MW remportés dans le solaire

Confirmation des objectifs 2021

Le Conseil d’Administration d’Albioma, réuni le 28 juillet 2021 sous la présidence de Frédéric Moyne, a arrêté les comptes consolidés semestriels du Groupe au 30 juin 2021.

Chiffres clés au 30 juin 2021

En millions d’euros

S1 2021

S1 2020

Variation

Chiffre d’affaires

267,7

250,7

+7 %

EBITDA

99,4

100,4

-1 %

Résultat net part du Groupe

23,5

24,4

-4 %

Le premier semestre confirme la poursuite de la croissance du chiffre d’affaires (+7%), grâce aux contributions de la centrale convertie à la biomasse en Guadeloupe (ALM3) et de la centrale géothermique en Turquie, et la solidité du modèle Albioma avec des résultats stables, en raison d’arrêts de maintenance programmés : EBITDA (-1 %) et RNPG (-4 %).

Frédéric Moyne, Président-Directeur Général d’Albioma, déclare : « A l’issue du premier semestre 2021, les résultats d’Albioma sont solides. Au-delà des performances de nos installations existantes, cette période a été marquée par le début des travaux de conversion au 100% biomasse de notre centrale historique de Bois-Rouge à La Réunion en vue de l’abandon total du charbon, le gain de nouveaux projets solaires en métropole et dans tous les DOM, et l’intégration réussie de notre première entité de géothermie en Turquie, acquise en début d’année. Nos actions portent leurs fruits et nous permettront d’atteindre l’objectif de notre plan stratégique à horizon 2025, + de 90 % d’ENR au sein de notre mix énergétique. Enfin, le franc succès de l’augmentation de capital réservée aux salariés traduit leur engagement et leur adhésion au projet d’entreprise d’Albioma sur le long terme ».

Faits marquants du premier semestre 2021

  • Début des travaux de conversion au 100 % biomasse de la centrale de Bois-Rouge, en vue de l’abandon total du charbon à La Réunion

  • Acquisition de la centrale de géothermie Gümüşköy en Turquie (13 MW)

  • 19 MWc de projets solaires remportés lors d’appels d’offres sur toutes les zones durant le semestre

  • Albioma Codora Energia remporte un appel d’offres pour sécuriser la vente d’énergie de sa centrale 100 % bagasse, au Brésil

  • Large succès de l’augmentation de capital réservée aux salariés

  • Cyberattaque sans impact sur l’activité industrielle du Groupe

France

Biomasse thermique

Réalisation des arrêts programmés au sein des centrales à La Réunion et en Guadeloupe et excellente disponibilité de la tranche convertie à la biomasse

Les installations affichent un niveau de disponibilité de 87,5 % sur la période, à comparer à 86,7 % au premier semestre 2020. Ce chiffre intègre les arrêts de maintenance annuelle, qui ont pu se dérouler dans de bonnes conditions (191 jours d’arrêts toutes centrales confondues contre 105 au premier semestre 2020, hors arrêt travaux conversion ALM 3). En 2020, plusieurs interventions avaient dû être raccourcies ou reportées du fait des mesures de confinement sanitaire prises par les autorités suite à l’épidémie de COVID-19. La disponibilité est aussi impactée par des incidents techniques sur les centrales de Bois-Rouge et du Moule. Ces dernières ont pu cependant rapidement reprendre un fonctionnement normal grâce à l’intervention des équipes de maintenance et à la disponibilité des pièces de rechange. Enfin la tranche 3 du Moule en Guadeloupe, convertie en 2020 à la biomasse, a réalisé d’excellentes performances avec une disponibilité très élevée à 96,4 % sur le premier semestre.

La production totale des installations thermiques en Outre-mer s’établit à 952 GWh, en baisse par rapport à celle du premier semestre 2020 (984 GWh), en lien avec les arrêts programmés sur le semestre.

L’EBITDA de l’activité atteint 80,3 millions d’euros, en léger retrait par rapport au premier semestre 2020 (82,6 millions d’euros).

Développement de projets : démarrage des travaux de conversion à la biomasse des trois tranches de Bois-Rouge

Le chantier de conversion de la centrale de Bois-Rouge au 100 % biomasse a débuté au cours du semestre. Les gisements locaux de biomasse disponible (bagasse, bois forestier, bois d’élagage, etc.) seront valorisés en priorité, et complétés par des importations de biomasse traçable (en conformité avec le règlement bois UE) et durable (standards type FSC ou PEFC exigés de nos fournisseurs) sous forme de granulés de bois. À terme, la conversion fera passer la part renouvelable du mix énergétique de La Réunion de 35 % à 51 % et permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’environ 640 000 tonnes équivalent CO2 par an, soit une baisse de 84 % des émissions directes par rapport au fonctionnement actuel de la centrale.

Le Groupe poursuit le développement de ses projets, notamment visant à convertir le reste de ses centrales thermiques des DOM à la biomasse au cours des prochaines années.

Solaire

Production stable et mise en service de nouvelles installations

En dépit de conditions d’ensoleillement fortement dégradées en Guyane notamment, les performances des centrales photovoltaïques sont stables au premier semestre 2021. La production d’électricité photovoltaïque de la période atteint 60 GWh, à comparer à 62 GWh au 1er semestre 2020.

De nouvelles installations à La Réunion et à Mayotte ont été mises en service.

Développement des projets

Le Groupe a poursuivi le développement et la construction des projets de centrales photovoltaïques sur l’ensemble des zones au cours du semestre.

Premier du classement lors de l'appel d'offres CRE 4 portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir de l’énergie solaire et situées dans les zones non interconnectées (ZNI), avec 12 MWc gagnés lors de la quatrième période, Albioma confirme son statut de leader du photovoltaïque en Outre-mer. Cette puissance se répartit sur 23 projets, situés à La Réunion, Mayotte, la Martinique, la Guyane et la Guadeloupe. Sur l’ensemble de l’appel d’offres (soit cinq périodes de soumission depuis avril 2020), le Groupe a remporté 40 MWc. La construction de ces projets est prévue à partir de 2022.

Également, 7 MWc ont été remportés lors des derniers appels d’offres en France métropolitaine depuis le début de l’année.

Loi de finances 2021 : évolution du contexte règlementaire

L’article 54 sexies de la loi de finances 2021 votée le 16 décembre dernier prévoit la possibilité d’une révision à la baisse des tarifs des contrats d’achat solaires signés entre 2006 et 2010. Les textes d’application précisant le niveau de baisse devraient être publiés très prochainement. Pour le Groupe, les installations concernées en théorie par la mesure représentent jusqu’à 57 MWc et environ 6 % du chiffre d’affaires. À titre indicatif, une baisse de 10 % des tarifs conduirait à une perte d’EBITDA de 2 à 3 millions d’euros en année pleine. Une dépréciation des actifs concernés pourrait également s’avérer nécessaire.

Selon le dernier projet de décret, parmi nos installations concernées, seules quelques installations au sol seraient significativement impactées.

Brésil

Biomasse thermique

Excellentes performances opérationnelles et premiers mois d’exploitation pour la centrale de Vale do Paraná

Toutes les centrales thermiques brésiliennes ont réalisé de très bonnes performances opérationnelles. A périmètre comparable, la production électrique est en hausse de 20 % par rapport au premier semestre 2020. Vale do Paraná, quatrième centrale brésilienne du Groupe, mise en service le 25 décembre 2020, a réalisé un excellent démarrage avec une production de 70 GWh à fin juin 2021.

La situation macro-économique est marquée par la poursuite de la dégradation du taux de change réal/euro au cours du premier semestre et la remontée des coûts de financement ainsi que des prix de l’électricité sur le marché spot très élevés compte tenu de la sécheresse historique au Brésil.

L’EBITDA de l’activité atteint 3,3 millions d’euros sur la période, contre 2,2 millions d’euros au premier semestre 2020.

Développement des projets

Albioma Codora Energia a remporté le 8 juillet dernier un appel d’offres portant sur un nouveau contrat de vente d’électricité (PPA - Power Purchase Agreement) d’une durée de 20 ans à partir de 2025, pour un volume de 64 GWh et à un prix garanti de 202,35 réals par MWh indexé sur l’inflation. Ce contrat pourra être honoré grâce à l’augmentation du volume de broyage de la sucrerie attenante et à la valorisation énergétique de la vinasse (résidu de la distillation d’éthanol). La majorité de la production d’Albioma Codora Energia est déjà vendue sur le marché régulé avec des contrats à long terme indexés sur l’inflation.

Turquie

Géothermie

Performances en ligne avec les attentes et travaux destinés à l’augmentation de la production

Acquise le 26 janvier 2021, la centrale a réalisé une bonne performance sur le semestre. La production atteint 25 GWh, en ligne avec les attentes et stable par rapport à la même période l'année dernière. Avec le soutien des équipes locales, les travaux destinés à l’augmentation de la production ont débuté à la fin du mois de juin et les premières améliorations devraient intervenir à partir de la fin de l’été.

Large succès de l’augmentation de capital réservée aux salariés

Albioma a réalisé une nouvelle augmentation de capital, « Albioma Invest 2021 », réservée aux salariés, dirigeants et anciens salariés adhérents à son plan d’épargne groupe en France et au Brésil. Avec cette nouvelle opération, le Groupe poursuit la mise en œuvre de sa politique de renforcement de son actionnariat salarié à moyen/long terme. Plus de 48 % des collaborateurs et anciens collaborateurs éligibles ont ainsi souscrit à l’opération. L’augmentation de capital, qui a été sursouscrite, se traduit par l’émission, au prix unitaire de 24,48 euros (correspondant à 70 % du prix de référence) de 197 386 actions nouvelles représentant 0,62 % du capital. Elle portera la participation du FCPE Albioma à environ 1,5 % du capital.

Position de liquidité solide et des moyens adaptés à la poursuite du développement

La trésorerie consolidée, y compris les dépôts de garantie, reste à un niveau élevé à 115 millions d’euros. Le Groupe conserve des moyens adaptés à la poursuite de son développement.

La dette financière brute hors IFRS16 est en hausse à 933 millions d’euros, à comparer à 902 millions d’euros au 31 décembre 2020. Elle inclut, au 30 juin 2021, 771 millions d’euros de dette projet, contre 789 millions d’euros au 31 décembre 2019. En juin 2021, la dette RCF a été tirée à hauteur de 50 millions d’euros.

La dette financière nette consolidée ressort à 818 millions d’euros, en hausse de 6 % par rapport au 31 décembre 2020 (772 millions d’euros).

Objectifs 2021

Le Groupe confirme ses objectifs d’EBITDA de 206 à 216 millions d’euros et de résultat net part du Groupe de 53 à 59 millions d’euros pour l’exercice 2021 (hors effets potentiels de la Loi de Finances 2021 concernant la révision des tarifs photovoltaïques S06-S10).

Prochain rendez-vous : chiffre d’affaires du troisième trimestre de l’exercice 2021, le 20 octobre 2021 (après bourse).

À propos d’Albioma

Contacts

Producteur d’énergie renouvelable indépendant, Albioma est engagé dans la transition énergétique grâce aux énergies renouvelables (biomasse, solaire et géothermie).

Le Groupe est implanté en Outre-Mer français, en France métropolitaine, à l’Île Maurice, au Brésil et en Turquie.

Il a développé depuis 25 ans un partenariat unique avec le monde sucrier pour produire de l’énergie renouvelable à partir de la bagasse, résidu fibreux de la canne à sucre.

Albioma est aussi le premier producteur d’énergie photovoltaïque en Outre-mer où il construit et exploite des projets innovants avec stockage, ainsi qu’en France métropolitaine.

Dernièrement, le Groupe a annoncé l’acquisition d’une centrale de géothermie en Turquie.

Investisseurs
Julien Gauthier
+33 (0)1 47 76 67 00

Médias
Charlotte Neuvy
+33 (0)1 47 76 66 65
presse@albioma.com

Albioma est cotée sur Euronext Paris compartiment A, éligible SRD, PEA, PEA-PME et fait partie du SBF 120 et CAC Mid 60.

Le Groupe est également inclus dans le Gaïa-Index, l’indice des valeurs moyennes responsables.

www.albioma.com

Annexes

Compte de résultat consolidé au 30 juin 20201

En milliers d'euros

Période close au 30 juin 2021

Période close au 30 juin 2020

Produits des activités ordinaires

267 693

250 716

Achats (variation des stocks incluse)

(86 633)

(75 941)

Frais de logistique

(6 845)

(8 191)

Charges de personnel

(30 341)

(28 907)

Autres charges et produits d'exploitation

(46 670)

(37 719)

Amortissements des contrats de fourniture d'électricité et de vapeur

(3 384)

(3 495)

Dotations aux amortissements et aux provisions

(39 739)

(36 787)

Quote-part du résultat net des entreprises associées

1 400

466

Résultat opérationnel courant

55 482

60 142

Autres produits et charges opérationnels

7

-

Résultat opérationnel

55 489

60 142

Coût de l'endettement financier

(15 830)

(16 622)

Autres produits financiers

2 738

212

Autres charges financières

(2 772)

(295)

Résultat avant impôt

39 625

43 436

Charge d'impôt

(10 741)

(14 306)

Résultat net de l'ensemble consolidé

28 883

29 131

Résultat net de l'ensemble consolidé revenant :

aux actionnaires d'Albioma

23 501

24 353

aux intérêts ne conférant pas le contrôle

5 382

4 778

Résultat de base par action

0,751

0,788

Résultat dilué par action

0,731

0,775

Bilan consolidé au 30 juin 2021

Actif

En milliers d'euros

30/06/2021

31/12/2020

Actifs non courants

Ecarts d'acquisition

15 698

16 884

Immobilisations incorporelles

99 339

93 501

Droits d'utilisation (IFRS 16)

30 567

28 515

Immobilisations corporelles

1 314 443

1 283 434

Actifs financiers non courants

7 659

5 058

Participations dans les entreprises associées

23 724

22 753

Impôts différés actifs

2 472

2 472

Autres actifs non courants

0

99

Total des actifs non courants

1 493 902

1 452 715

Actifs courants

Stocks et en cours

62 995

60 327

Clients

88 113

67 462

Autres actifs d'exploitation courants

44 043

44 433

Trésorerie et équivalents de trésorerie

111 126

125 792

Total des actifs courants

306 277

298 014

Total de l'actif

1 800 179

1 750 730


Passif

En milliers d'euros

30/06/2021

31/12/2020

Capitaux propres part du groupe

Capital

1 218

1 218

Primes

64 807

64 807

Réserves

403 584

362 784

Réserves de conversion

(39 139)

(41 549)

Résultat de l'exercice

23 501

55 314

Total des capitaux propres du groupe

453 971

442 574

Intérêts ne conférant pas le contrôle

90 428

89 762

Total des capitaux propres

544 399

532 337

Passifs non courants

Avantages au personnel

47 318

52 605

Provisions pour risques

7 593

6 633

Impôts différés passifs

22 021

18 617

Dettes financières non courantes

800 572

822 830

Dettes liées aux droits d'utilisation (IFRS 16)

40 643

36 682

Instruments dérivés non courants

43 064

55 023

Total des passifs non courants

961 211

992 391

Passifs courants

Fournisseurs

69 131

71 106

Dettes fiscales et sociales

33 487

42 911

Dettes financières courantes

132 299

79 172

Dettes liées aux droits d'utilisation (IFRS 16)

1 850

1 777

Autres passifs d'exploitation courants

57 802

31 035

Total des passifs courants

294 569

226 002

Total du passif

1 800 179

1 750 730


Tableau des flux de trésorerie consolidés au 30 juin 2021

En milliers d'euros

Période close au 30 juin 2021

Période close au 30 juin 2020

Activités opérationnelles

Résultat net revenant aux actionnaires d'Albioma

23 501

24 353

Intérêts ne conférant pas le contrôle

5 382

4 778

Ajustements

. Dotations aux amortissements et aux provisions

44 101

40 406

. Variation des impôts différés

(1 278)

1 897

. Résultat des entreprises associées net des dividendes reçus

(656)

478

. Plus ou moins values de cession

(53)

. Autres éléments sans impact sur la trésorerie

. Paiements en actions

2 412

1 102

. Coût de l'endettement financier

15 830

16 622

. Charge d'impôt courant de l'exercice

12 020

12 409

Capacité d'autofinancement

101 258

102 045

Effet de la variation du besoin en fonds de roulement

(28 637)

(39 292)

Impôt décaissé

(22 821)

(11 473)

Flux net de trésorerie généré par les activités opérationnelles

49 800

51 280

Opérations d'investissement

Acquisition d'immobilisations corporelles et incorporelles

(60 358)

(61 686)

Augmentation des actifs financiers

(7)

Prix de cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles

354

Prix de cessions et diminutions d'actifs financiers

1 299

Acquisition/cession de filiales sous déduction de la trésorerie acquise/cédée

(4 404)

Flux net de trésorerie généré par les activités d'investissement

(63 110)

(61 693)

Opérations de financement

Transactions entre actionnaires

Augmentations de capital souscrites par des actionnaires hors-groupe

Variation des titres d'auto-contrôle

(5 000)

157

Distributions de dividendes aux actionnaires d'Albioma SA

Distributions de dividendes aux intérêts minoritaires

(1 989)

Emissions ou souscriptions d'emprunts et dettes financières

59 345

33 892

Coût de l'endettement financier

(15 720)

(16 622)

Remboursements d'emprunts et dettes financières

(36 705)

(47 397)

Autres éléments

(579)

406

Flux net de trésorerie généré par les activités de financement

(649)

(29 564)

Effet du change sur la trésorerie et autres variations

(117)

(3 027)

Variation nette de la trésorerie

(14 076)

(43 004)

Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à l'ouverture

125 202

161 135

Trésorerie et équivalents de trésorerie nets à la clôture

111 126

118 131

Variation de trésorerie

(14 076)

(43 004)

Trésorerie

84 907

102 651

Equivalents de trésorerie

26 219

15 480

Sous-total trésorerie

111 126

118 131

Concours bancaires courants

Trésorerie nette

111 126

118 131

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles