La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 826,86
    -758,02 (-2,19 %)
     
  • Nasdaq

    14 633,20
    -410,77 (-2,73 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1730
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,14
    -821,62 (-3,30 %)
     
  • BTC-EUR

    37 158,50
    -3 760,08 (-9,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 083,86
    -50,53 (-4,45 %)
     
  • S&P 500

    4 336,65
    -96,34 (-2,17 %)
     

Albert II de Monaco : pourquoi son cousin réclame 351 millions d’euros à l’état Français

·1 min de lecture

Louis de Causans mène un combat judiciaire. Ce lointain cousin du prince Albert II de Monaco a décidé de poursuivre en justice l’Etat français, révèle le journal Le Parisien dans son édition du jeudi 5 août 2021. Que réclame-t-il ? La somme de 351 millions d’euros d’indemnités, accusant la France d'avoir empêché sa lignée d'accéder au trône monégasque au milieu des années 1950. Anne-Marie de Caumont La Force estimait être la légitime héritière, dénonçant une injustice : le prince Rainier, alors au pouvoir, l’avait fait expulser. Par la suite, ses héritiers sont devenus persona non grata à Monaco. Un épisode que Louis de Causans n’accepte pas. En effet, son aïeul Honoré III de Monaco a régné sur la principauté de 1733 à 1793. Une place qu’il n’a pas conservée en raison d’un "tour de passe-passe" monté de toutes pièces par la France, estiment les descendants de Marie de Caumont La Force. Ainsi, Louis de Causans a poursuivi la France devant la justice administrative, dans le cadre d’une procédure dite de responsabilité sans faute.

L’histoire raconte que les règles d’accession au trône ont été modifiée sous l’ère du souverain Albert Ier. En effet, le Prince savant n'a qu'un fils, Louis, qui n'avait officiellement pas d'enfant. Un risque de voir la dynastie s’éteindre et le trône cédé à une branche généalogique… allemande. Pour empêcher cela, les règles successorales avaient été modifiées pour permettre à un enfant illégitime d'être dans l'ordre de succession. Un changement qui avait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles