La bourse ferme dans 4 h 49 min
  • CAC 40

    6 335,68
    +37,04 (+0,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0717
    +0,0032 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 844,30
    -2,00 (-0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    27 221,37
    -718,74 (-2,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    639,19
    -31,81 (-4,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,38
    +1,05 (+0,95 %)
     
  • DAX

    14 075,47
    +67,54 (+0,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 532,68
    +9,93 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2611
    +0,0033 (+0,26 %)
     

Alan lève 183 millions pour accélérer dans l'assurance santé

Désormais valorisée 2,7 milliards d'euros, la start-up fondée par Charles Gorintin et Jean-Charles Samuelian, est l'une des mieux dotées du secteur européen de l'AssurTech. Elle se rêve en numéro un de la complémentaire santé sur le continent.

Jean-Charles Samuelian a l’art de prendre les marchés à revers. En avril 2021, alors que la France subissait son troisième confinement, le cofondateur d’Alan, l’assureur complémentaire santé, annonçait . Quasiment un an plus tard, alors que les robinets du financement de la french tech semblaient s’être refermés, il annonce ce jeudi 5 mai avoir bouclé un nouveau financement de 183 millions, mené par le Teachers venture growth, le fonds de pension des enseignants de l’Ontario et une demi-douzaine d’investisseurs: le fonds souverain de Singapour Temasek, Index, Coatue, Ribbit Capital, Dragoneer, Lakestar ou encore Exor, le fonds de la famille Agnelli.

"On se connaît depuis longtemps, le processus a été rapide", explique l’entrepreneur. Avec une valorisation de 2,7 milliards d’euros, Alan se retrouve parmi les AssurTech les mieux dotées en Europe, où Jean-Charles Samuelian, 34 ans, veut s’imposer comme le "One-stop health partner" des entreprises et des individus. "C’est la consécration des choses que je rêvais de faire depuis très longtemps", assure-t-il. Depuis l’âge de 14 ans précisément.

Transformer le système

Il a grandi dans cet univers médical, élevé par des parents psychiatres. Et très vite, il a acquis la conviction qu’il fallait "transformer le fonctionnement de ce système cher, dépourvu de qualité de service et de mécanisme de prévention, hospitalo-centré." Mais il a mis du temps avant de déclencher la révolution des mutuelles de santé. Adolescent, à Marseille, ce gros geek occupait son temps à construire des ordinateurs et des sites Web pour des entreprise locales. Diplôme des Ponts et chaussées en poche, il crée sa première boite à 22 ans: Expliseat fabrique les sièges d’avion les plus léger au monde.

Lire aussi

Mais en 2016, il revient à son rêve d’ado et avec son camarade Charles Gorintin – qui travaillait à l’époque dans la Silicon Valley pour Twitter –, ils lâchent tout pour créer Alan, une plateforme utra-simple et 100% digitale. "L’assurance était[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles