La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,73 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2155
    +0,0071 (+0,58 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +5,90 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    36 759,36
    -3 213,31 (-8,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +0,14 (+0,21 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,94 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,98 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,47 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,87 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Alan défend sa vision holistique de la santé

·2 min de lecture

Spécialisée dans l'assurance santé pour les indépendants et les PME, la start-up devenue licorne vient de lever 185 millions d'euros. De quoi élargir son offre de services. Rencontre avec Jean-Charles Samuelian, son PDG.

Dix jours que le rendez-vous était pris. Il faut dire que la rumeur d'une levée de fonds exceptionnelle par Alan circulait depuis janvier. Jean-Charles Samuelian, PDG et fondateur de la pépite française spécialisée dans l'assurance santé pour les indépendants et les PME, nous reçoit le jour de l'annonce, le 19 avril : la start-up vient de récolter 185 millions d'euros. Elle est désormais valorisée à 1,4 milliard d'euros !

Membre du Next 40 - label créé en 2019 par le gouvernement pour soutenir les jeunes entreprises prometteuses de la French Tech -, la "marmotte à poils blancs" entre dans le club fermé des licornes françaises. Mais pour Jean-Charles Samuelian, ce n'est "qu'une étape"."Il nous faut des start-up valorisées à plusieurs centaines de milliards d'euros en Europe, s'emballe-t-il. C'est un enjeu important de ne pas dépendre de la Chine ou des Etats-Unis, surtout pour la santé."

"Intuitions confirmées"

Le jeune entrepreneur ne se prive pas d'émettre des réserves sur le système français :"Si le Next 40 est utile pour l'exposition et pour renforcer la dynamique d'écosystème, l'Etat ne devrait pas être au centre."Pour lui, celui-ci est précieux quand il facilite la distribution de stock-options aux salariés ou le recrutement des talents européens en quelques clics.

Alan vient de fêter ses 5 ans. Avec 325 collaborateurs et 102 millions d'euros de chiffre d'affaires, la start-up traverse l'année sans grande difficulté."Au premier confinement, nous avons arrêté notre activité commerciale pendant trois mois, nous n'étions pas sûrs d'atteindre notre objectif de 140 000 membres, rappelle Jean-Charles Samuelian. Mais la situation a confirmé nos intuitions : la santé est devenue un sujet prioritaire, elle préoccupe les entreprises et la digitalisation s'est accélérée."

"Combinaisons de systèmes"

Fin mars 2020, Alan avait participé à l'effort national en lançant, pour 1 million d'euros, le programme "Coup de pouce": un test en ligne des symptômes du coronavirus, des tél[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi