La bourse ferme dans 2 h 51 min
  • CAC 40

    6 308,04
    +20,97 (+0,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,88
    -0,11 (-0,00 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2037
    +0,0056 (+0,47 %)
     
  • Gold future

    1 777,60
    -2,60 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    47 253,79
    +1 948,23 (+4,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 291,48
    -100,23 (-7,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,13
    0,00 (0,00 %)
     
  • DAX

    15 438,50
    -21,25 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 010,74
    -8,79 (-0,13 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3939
    +0,0099 (+0,72 %)
     

Alain-Fabien Delon, confidences d'un mal-aimé

·2 min de lecture

Le deuxième fils d’Alain Delon veut laisser derrière lui les reproches et les remords du passé. Dans « Jours sauvages », son prochain film, il campe un bad boy avide de rédemption. L’ex-enfant terrible a grandi. Ses envies d’acteur aussi. Pour Paris Match, il accepte de regarder dans le rétro. Comme avant un nouveau départ.

Paris Match. Une série télé, un film… on vous a beaucoup vu à l’automne dernier, mais il semble que vous soyez encore employé pour l’image sulfureuse qu’on a de vous. Ça vous énerve ?
Alain-Fabien Delon. J’ai été jeune et con. J’ai fait des bêtises, des choses pas très glorieuses dont je ne suis pas fier. On me ressort encore et toujours l’histoire de cette soirée en Suisse, il y a dix ans. C’était un accident, j’ai été jugé, j’ai payé. Ce qui m’énerve, parfois, c’est quand on me rabaisse à n’être que le “fils de” ou quand je lis, à propos d’un personnage que j’incarne : “Le fils de Delon a un melon plus gros que Delon.” La remarque est digne d’une cour de récréation. Comme si mon travail ne pouvait pas être reconnu ! Mais le temps transforme tout. Je deviens plus mature, plus homme. J’ai envie d’autre chose. J’espère avoir bientôt le luxe de choisir des rôles très différents parmi ceux qu’on m’offrira.

Le rôle de Xavier, jeune héritier rebelle et malheureux qui se défonce dans la série “Grand hôtel”, diffusée sur TF1, et celui de Charlie, qui “fout la merde” dans le film “Un monde ailleurs”, sorti au cinéma en octobre dernier, vous ressemblent-ils ?
“Un monde ailleurs” est un film expérimental. En atterrissant en Guyane, où il a été tourné, je ne savais même pas quel rôle j’allais jouer. Il n’y avait aucune volonté de la part du réalisateur, donc pas vraiment de proximité avec moi. Quant à Xavier, il ressemble totalement à ce que j’ai pu être et que je ne suis plus. Aujourd’hui, je bois de l’eau et du Red Bull. Début septembre, j’ai été hospitalisé quatre jours pour un pneumothorax ; j’ai failli perdre le poumon droit, j’ai eu la peur de ma vie. Je ne fume plus du tout, j’ai fait semblant pour les photos, je suis(...)


Lire la suite sur Paris Match