Publicité
La bourse ferme dans 3 h 44 min
  • CAC 40

    7 635,63
    -35,71 (-0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 914,31
    -33,42 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0687
    -0,0019 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    2 380,50
    +11,50 (+0,49 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 625,33
    -2 310,48 (-3,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 343,35
    -16,97 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,26
    -0,03 (-0,04 %)
     
  • DAX

    18 170,37
    -83,81 (-0,46 %)
     
  • FTSE 100

    8 232,10
    -40,36 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2635
    -0,0025 (-0,20 %)
     

Al-Hilal: la mise au point de Neymar sur sa relation avec son entraîneur

Al-Hilal: la mise au point de Neymar sur sa relation avec son entraîneur

Si Neymar pensait trouver un climat plus apaisé autour de lui en Arabie saoudite, c'est loupé. Alors que l'ancien joueur du PSG n'a pour le moment disputé que trois rencontres avec Al-Hilal (deux nuls, une victoire), plusieurs médias - notamment en Espagne - évoquaient ces derniers jours des tensions avec son entraîneur, le Portugais Jorge Jesus. A tel point que le "Ney" aurait demandé le départ du technicien. Sauf que d'après le Brésilien, rien n'est fondé.

"Des mensonges"

Répondant ce lundi à un post sur Instagram relayant cette rumeur, Neymar a ainsi livré sa vérité. "Des mensonges, assure-t-il. Vous devez arrêter de croire ces choses. Des pages comme celle-ci, avec des millions d'abonnés, ne peuvent pas continuer à publier de fausses nouvelles. Avec tout le respect du monde, je vous demande d'arrêter cela. C'est très irrespectueux."

Vendu par le PSG à Al-Hilal pour 90 millions d'euros à la mi-août, Neymar a connu des débuts mitigés en Arabie saoudite. D'abord blessé, il n'a pu faire ses premiers pas en compétition que le 15 septembre, et a ensuite failli être expulsé lors de sa première titularisation en Ligue des champions asiatique, trois jours plus tard. Il n'a pas encore trouvé le chemin des filets, alors qu'Al-Hilal est deuxième de Saudi Pro League, à un point du leader Al-Ittihad.

Article original publié sur RMC Sport