Akka Technologies: 'les perspectives de Mbtech sécurisées'.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
AKA.PA25,900,25
BELI.PA28,96-1,13
DAI.DE67,29+1,97

(CercleFinance.com) - Nicolas Valtille, directeur général d'Akka Technologies (Paris: FR0004180537 - actualité) , répond aux questions de Cercle Finance après la parution du chiffre d'affaires annuel, en fin de semaine dernière.

Cercle Finance: Comment expliquez-vous les performances inférieures aux attentes, en termes de ventes, pour le quatrième trimestre 2012?

Nicolas Valtille: Le (Paris: FR0000072399 - actualité) groupe, dont le chiffre d'affaires atteint 234,8 millions d'euros sur les trois derniers mois de l'année, en croissance organique de 1,2%, termine une année de transition, marquée notamment par l'acquisition de MBtech.

Créée par Daimler (Xetra: 710000 - actualité) en 1993, MBtech est une société de services en hautes technologies spécialisée dans le secteur automobile.

Akka Technologies a franchi des étapes majeures et adoublé de taille entre 2010 et 2012 pour atteindre aujourd'hui 925 millions d'euros de chiffre d'affaires pro forma.

Tout au long de l'exercice passé, nous avons concentré nos efforts sur l'Allemagne, et moins sur notre présence commerciale en France. Nous avons lancé un plan d'actions en août 2012, qui se poursuit, afin de mieux répondre aux attentes de nos clients.

Par ailleurs, la rentabilité du groupe s'est améliorée ces derniers mois et le niveau de dette a été divisé par deux. Sa rentabilité opérationnelle d'activité sera, comme annoncé, supérieure à 7% sur l'exercice écoulé, avec une progression significative de la rentabilité de MBtech.

CF: De quelle visibilité disposez-vous concernant MBtech?

NV: Les perspectives de Mbtech, au très fort potentiel, sont sécurisées, grâce à un revenu garanti sur cinq ans avec Daimler.

Le groupe a également pour objectif de décrocher des contrats avec d'autres constructeurs automobiles et de répondre aux attentes du client Airbus (Paris: NL0000235190 - actualité) .

Il entend gagner des parts de marché de façon sereine et sécurisée, au cours des années qui viennent.

CF: Comment abordez-vous 2013?

NV: Nous affichons notre confiance pour l'exercice qui vient de s'ouvrir, malgré les conditions macroéconomiques compliquées et les incertitudes politiques, notamment en Allemagne, avec les élections prévues à l'automne.

2012 s'est achevé avec des indicateurs au beau fixe pour Akka Technologies qui débute 2013 sur des fondamentaux sains.

Aucune acquisition n'est à l'étude. Le groupe s'attachera à développer ses activités à partir de son périmètre actuel, encore en phase de consolidation.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.