La bourse est fermée

Akka: une levée obligataire qui soulève des questions

(CercleFinance.com) - Si l'action Akka Technologies est stable ce jeudi à la Bourse de Paris, elle n'a pas repris le terrain perdu hier (- 6,2%) après l'annonce d'une levée obligataire destinée à renforcer sa 'force de frappe'. Sans plus de précision.

Dans le détail, le groupe a placé, sans droit préférentiel de souscription, 175 millions d'euros d'obligations convertibles à horizon 2025, ce qui comprend l'exercice intégral d'une option d'extension de 25 millions. La demande a donc été au rendez-vous.

'Cette émission donnera au groupe une force de frappe équilibrée supplémentaire pour financer sa croissance future tout en diversifiant et en allongeant la maturité de son financement. Parallèlement, elle renforcera la structure de son bilan du fait de la comptabilisation du montant levé en fonds propres', commente la direction d'Akka, sans plus de précision.

Le bureau d'études Invest Securities juge l'opération rien moins que 'déroutante' : 'Nous sommes surpris du recours à ce type de financement, qui est plus cher (3,5% de coupon) que le coût actuel de la dette du groupe sans avantage évident à nos yeux, sauf en termes d'affichage', indique une note.

Et les analystes de supputer : 'Le groupe prépare sans doute une acquisition significative'. Rappelons que la croissance organique d'Akka est élevée, puisqu'elle était proche de 10% en 2018 et encore de 7,7% sur les neuf premiers mois de 2019. Mais il est toujours possible d'augmenter aussi le chiffre d'affaires à l'aide d'une opération de croissance externe.

Quid du bilan ? Au 30 juin dernier, l'endettement net proche de 370 millions d'euros correspondait à un gearing (dette nette / fonds propres) de 131%, soit 2,3 fois l'EBITDA, ratio nettement inférieur au 'covenant' du groupe (moins de 3,5 fois). A suivre.

EG


Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.