La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 358,30
    -464,95 (-2,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Aiways: l’outsider chinois veut devenir un grand de la voiture électrique

Le constructeur chinois Aiways, spécialiste de la voiture électrique, veut passer la seconde en Europe. Le SUV-coupé U6 donne le coup d’envoi d’une future gamme, alors que des points de vente vont s’ouvrir, tranchant avec la stratégie de vente en ligne privilégiée jusqu’ici.

Bien que comptant parmi les premiers constructeurs chinois arrivé en Europe, Aiways a débarqué avec une certaine prudence. Un seul modèle est proposé au catalogue, le SUV électrique U5. Pour sa diffusion, la marque fait appel à un importateur, Car East France, et non une filiale. Également, Aiways ne cherche pas à envahir le marché avec une communication surabondante et des points de vente aux quatre coins de l’Hexagone. La est privilégiée, et les équipes commerciales se félicitent de cette relative discrétion. Comme la plupart des constructeurs en cette période de pénurie, Aiways peine en effet à produire suffisamment. La première tâche consiste à livrer les voitures commandées par les clients, alors que l’usine située dans la région de Shanghai a subi une fermeture pendant le confinement sévère qui a touché la zone.

Lire aussi

Pour autant, cette discrétion passera bientôt au second plan. Aiways est certes une start-up, qui n’a pas , qui fait partie de Saic, véritable géant industriel. Mais les ambitions sont réelles et la marque compte saisir sa chance tant qu’il est temps. "Nous avons la chance de compter parmi les toutes premières marques chinoises implantées en Europe. Aucune marque chinoise n’est présente dans autant de pays qu’Aiways", rappelle Pierre-Adrien Ducarre, directeur du développement d’Aiways pour l’Europe. "C’est une chance qu’il faut saisir, car c’est un avantage décisif en termes de notoriété. Jusqu’ici, Aiways a été un bon élève qui a fait ses devoirs, avec la construction d’une usine puis la conception d’une voiture et des livraisons. Il est temps de le faire savoir!". Une manière de rappeler que certaines marques comme ou ont fait beaucoup de bruit avec la présentation de leurs modèles et l’annonce du recrutement de cadres superstars de l’industrie automobile, sans qu’on ait l’assurance aujourd’hui que les voitures soient un jour fabriquées. Leur situation financière est chancelante.

Aiways U6

Le véritable coup d’envoi de cette nouvelle of[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles