La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1965
    +0,0051 (+0,43 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 247,51
    +205,93 (+1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,64
    -3,86 (-1,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3303
    -0,0054 (-0,40 %)
     

Avec Airpeak, Sony s'invite dans la course aux drones

Louis Neveu, Journaliste
·2 min de lecture

Le marché des drones destiné au grand public est assez verrouillé avec des acteurs incontournables et réputés comme DJI ou le Français Parrot. Ceux qui ont voulu tenter leur chance un peu trop tardivement se sont cassés les dents. Ce fut le cas de GoPro avec son drone Karma, en 2016, malgré son expérience de la caméra embarquée. Et pourtant, avec l’embargo imposé par les États-Unis sur certaines marques chinoises de la high-tech, comme Huawei et surtout DJI, c’est peut-être le meilleur moment pour se lancer dans l’aventure.

C’est le risque que souhaite prendre un autre grand spécialiste de l’optique et de la vidéo, le Nippon Sony avec un projet baptisé Airpeak. Dans un communiqué de presse laconique, Sony explique qu’il désire soutenir la créativité des vidéastes autant qu’il le pourra. Il faut dire que les caméras embarquées de la plupart des modèles de DJI ou Parrot, sont effectivement dotées de capteurs et d'optiques Sony. Alors pourquoi ne pas utiliser une solution complète réalisée par la marque et enrichie par ses technologies d’intelligence artificielle. C’est d’autant plus judicieux si, en tant que vidéaste, on est déjà équipé de matériel Sony et que l'on souhaite obtenir des résultats homogènes.

Grand public ou pro ?

Comme autre point, le communiqué traite du secteur industriel et explique qu’il souhaite contribuer à améliorer les systèmes d’imagerie et de détection en temps réel des drones. Pour le coup, difficile de savoir sur quel marché Sony souhaite véritablement s’engager avec Airpeak. De plus, la marque dispose déjà d’un prototype de drone sous forme d’avion appelé Aerosense. Réalisé en collaboration avec une société de robotique ZMP, il est dédié au marché de l’entreprise pour les relevés topographiques et la captation d’événements en direct. Globalement, dans son communiqué de presse, Sony reste assez avare en explications sur ce qu’il compte réellement faire. En ces moments incertains, il se donne sans doute le temps d’y voir plus clair...

> Lire la suite sur Futura