La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 601,98
    -226,28 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Airbus toujours leader mondial en 2022, mais Boeing redécolle

S. Ramadier / Airbus

En dépit d'objectifs de livraisons non atteints, Airbus a bouclé l’année 2022 sur un nouveau titre de leader mondial de l’aviation civile. Mais son rival américain Boeing, après des années de crise aiguë, reprend des couleurs.

Et de quatre ! Airbus a maintenu, sans surprise, son rang de leader mondial de l’aviation civile en 2022, pour la quatrième année consécutive, avec 661 livraisons d’avions effectuées sur l’exercice, contre 480 à son rival Boeing. Certes, l’avionneur européen n’a pas réussi à tenir son objectif initial (720 livraisons), ni celui, légèrement revu à la baisse, de juillet 2022 (700 appareils).

Mais la performance est appréciable, dans un contexte complexe marqué par la crise énergétique, et des tensions d’approvisionnement sur les matières premières et certains composants électroniques. "Nous sommes clairement en dessous de nos objectifs, mais au vu de la complexité de notre environnement opérationnel, je tiens à remercier nos équipes et nos partenaires pour les efforts fournis et le résultat atteint", indique le président exécutif d'Airbus Guillaume Faury, cité dans un communiqué.

Airbus, qui avait été légèrement devancé par Boeing en 2021 sur le front des commandes (507 commandes contre 535), a également repris le leadership sur le segment, avec 820 commandes nettes (défalquées des annulations) en 2022, contre 774 pour le groupe américain.

L’écart sur les carnets de commandes est désormais considérable : celui d’Airbus était de 7.239 avions en livrer au 31 décembre, contre 4.578 à Boeing, soit un écart de près de 37%. Guillaume Faury a donc confirmé la poursuite de la montée en cadence de la production de l’A320neo, le bestseller de la gamme. Celle-ci devrait atteindre 65 avions par mois début 2024, et 75 "au milieu de la décennie", a précisé le patron d’Airbus.

Boeing devant sur les long-courriers

De quoi devancer encore longtemps Boeing ? L’avionneur américain, qui livre son 737 MAX à un rythme de 32 par mois, reste encore loin de son rival. Mais il montre quand même de vrais signes de rebond. Ses livraisons sont passées de 340 avions en 2021 à 480 en 2022, soit une hausse d’un tiers. Les voyants sont aussi passés au vert sur le long-courrier 787 : les livraisons[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi