La bourse est fermée

Airbus surclasse Boeing avec plus de 1.000 avions vendus et 863 livrés en 2019, un record

C'est une année record pour Airbus. L'avionneur français a annoncé ce vendredi 10 janvier avoir livré 863 appareils en 2019 et franchi le cap des 1.000 commandes avec 1.131 commandes en 2019, dont 768 commandes nettes. C'est le total le plus élevé de son histoire malgré des retards de production qui l'ont obligé à abaisser ses objectifs en cours d'année. À l'inverse, son concurrent Boeing a vu ses livraisons s'effondrer à la suite de la crise du 737 MAX. L'avionneur américain, qui dépassait Airbus en matière de livraisons depuis 2012, n'a pas encore dévoilé ses chiffres annuels, mais n'avait livré que 345 avions de ligne sur les onze premiers mois, deux fois moins qu'en 2018 sur la même période.

À l'inverse, les livraisons d'Airbus ont grimpé de 8% l'an dernier par rapport à 2018. Si Airbus n'a jamais autant produit d'avions sur douze mois, l'avionneur européen avait néanmoins dû revoir à la baisse en cours d'année ses objectifs de livraisons, un indicateur crucial de rentabilité dans l'aéronautique. Alors qu'il tablait initialement sur "880 à 890" livraisons en 2019, le groupe avait indiqué en octobre qu'il prévoyait finalement de livrer "autour de 860 avions commerciaux", contre 800 en 2018. L'avionneur rencontre en effet des difficultés de production liées à la montée en cadence de la production de l'A321 ACF, modèle permettant une configuration plus flexible des cabines mais plus complexe à produire qu'un A320.

1.131 commandes en 2019, dont 768 commandes nettes

Airbus a livré l'an dernier 642 avions de la famille A320 (A319, A320 et A321), contre 626 en 2018. Cela correspond donc pour l'an dernier à une cadence de 53,5 avions par mois sur les huit lignes de production pour la famille A320 dont dispose Airbus : quatre à Hambourg (Allemagne), deux à Toulouse (France), une à Mobile (États-Unis) et une à Tianjin (Chine). L'avionneur compte augmenter cette cadence de production à 63 monocouloirs par mois d'ici 2021 afin de résorber un carnet de commandes qui dépassait 6.000

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Casino en passe de vendre Leader Price à Aldi ?
Casino soutenu par une éventuelle cession de Leader Price
Vous ne pourrez bientôt plus mentir à votre assureur
Commerce : la croissance des Etats-Unis dopée par l’accord avec la Chine et le Mexique ?
Les 90 km/h vont revenir aussi en Seine-et-Marne