La bourse ferme dans 7 h 46 min

Airbus, le futur n°1 de l’aéronautique vaut déjà 100 milliards : le conseil Bourse du jour

JPMorgan a nettement relevé son objectif de cours sur Airbus, dont l’action dispose d’un bon potentiel d’appréciation, sur la base des fondamentaux du géant de l’aéronautique.

J.P. Morgan maintient un avis de “surpondérer” sur l’action Airbus (code ISIN NL0000235190), avec un objectif de cours relevé de 144 à 163 euros, soit un potentiel d’appréciation théorique de 27%, à l’heure où nous écrivons ces lignes (sur la base d'un cours de 128,50 euros). Airbus est perçue comme une “valeur refuge” par le géant bancaire américain, dans un contexte où les avertissements sur résultats se multiplient en Europe. JPMorgan s'attend à ce qu'Airbus voit son bénéfice par action augmenter d'environ 80% entre 2019 et 2023, grâce à une bonne dynamique dans l’aéronautique civile et à une amélioration de la rentabilité du programme A350.

L’action Airbus a été bien orientée dernièrement, si bien que l’avionneur européen vient de rejoindre le club très fermé (LVMH, L’Oréal et Total) des entreprises françaises valant plus de 100 milliards d’euros en Bourse. Alors que le grand concurrent Boeing accuse un effondrement de ses livraisons d'avions au premier semestre avec la crise de son appareil vedette 737 Max (cloué au sol depuis mi-mars après deux accidents ayant fait 346 morts), Airbus a le vent en poupe. Il semble désormais en bonne voie pour lui ravir cette année et pour la première fois le titre de premier constructeur aéronautique mondial en termes de livraisons. Il a livré 389 appareils sur les six premiers mois de l'année, en hausse de 28% sur un an, selon des chiffres disponibles sur son site internet.

>> À lire aussi - Emirates inaugure un vol en Airbus A380 de seulement 40 minutes

Du point de vue de l’analyse technique, l’action, portée par sa moyenne mobile à 20 jours, a comme prévu accéléré à la hausse suite au franchissement confirmé de la résistance de 125,60-126,50 euros, ralliant la résistance de 130 euros.

>> A lire aussi - Les Airbus devraient pouvoir voler avec un seul pilote en 2023

L’analyse des bandes de Bollinger suggère qu’un nouveau segment de hausse vient d’être initié, avec la zone de résistance majeure de 134-136 euros en ligne de mire. A

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Airbus pourrait enterrer la hache de guerre avec Boeing : le conseil Bourse du jour
LVMH, le leadership du n°1 du luxe est bien cher payé : le conseil Bourse du jour
Unibail-Rodamco-Westfield, gros dividende pour le n°1 mondial de l’immobilier : le conseil Bourse du jour
Airbus profite directement des déboires du Boeing 737Max : le conseil Bourse du jour
Adyen, le géant du paiement est hors de prix : le conseil Bourse du jour