La bourse ferme dans 7 h 45 min
  • CAC 40

    6 583,10
    +13,15 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 798,74
    +9,12 (+0,24 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0148
    -0,0017 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    -5,70 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    23 683,73
    -182,26 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    569,68
    -21,08 (-3,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,97
    -0,44 (-0,49 %)
     
  • DAX

    13 852,37
    +35,76 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    7 531,32
    +22,17 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 798,26
    -242,60 (-1,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2033
    -0,0025 (-0,21 %)
     

Airbus dévoile une technologie inédite de ravitaillement en vol pour les avions et les drones

La guerre en Ukraine a montré l’importance fondamentale des drones pour soutenir les troupes et affiner la précision des tirs d’artillerie dans les combats. Les drones vont également devenir les précieux ailiers des avions de combats, comme le futur SCAF ou bien le Tempest dont la maquette vient d’être dévoilée. Ils serviront à la fois de leurres, de brouilleurs ou pour faire de l’acquisition de cibles. Si ces aéronefs actuels disposent déjà d’une autonomie importante, en volant à la vitesse d’un jet, celle-ci sera moindre. Tout comme un avion de combat, il faudra nécessairement étendre cette autonomie en ravitaillant en vol cet ensemble volant.

Airbus compte faire encore plus fort avec sa division UpNext, l'avionneur souhaite réaliser ce ravitaillement de façon totalement automatisé, qu'il s'agisse d’un avion de chasse ou d’un drone. C’est en tout cas l’annonce que vient de faire l’avionneur sur le Salon aéronautique de Farnborough, qui se tient actuellement au Royaume-Uni, en dévoilant son projet Auto’Mat. L'idée consiste à automatiser l'opération afin de réduire la fatigue et la tension des équipage, et renforcer la sécurité. Réaliser cette opération n’est pas une mince affaire, de l’aveu même d’Airbus, mais l’avionneur a déjà bien avancé sur certaines briques de cette automatisation avec son système développé pour le ravitailleur A330 MRRT. Un opérateur reste toutefois encore indispensable durant la manœuvre.

Une puissante IA pour gérer un guidage précis

Avec Auto'Mat, les deux aéronefs en vol à une vitesse d’environ 1.000 km/h devront se positionner au centimètre près pour se connecter et rester raccordés. Pour y parvenir, UpNext mise sur un guidage piloté par une puissante Intelligence artificielle embarquée nourrie de nombreuses vidéos de manœuvres de ravitaillement. Il faut également que la communication entre les deux appareils soit instantanée pour délivrer tous les paramètres de vol en temps réel.

Selon Airbus, les différentes briques de ce projet...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles