La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 983,72
    -74,80 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 782,06
    +121,48 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1850
    +0,0024 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    34 088,32
    +1 702,21 (+5,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    943,10
    +13,17 (+1,42 %)
     
  • S&P 500

    4 407,51
    +6,05 (+0,14 %)
     

Airbus et Boeing font front contre la Chine et son avionneur Comac

·1 min de lecture

Le nouveau constructeur chinois Comac va-t-il réussir à s'imposer au côté du duo Airbus-Boeing ? La montée en puissance de la Chine dans le très stratégique secteur aéronautique, dont elle représente le premier marché mondial, conduit Européens et Américains à serrer les rangs.

Les Etats-Unis et l'Union européenne ont suspendu mardi pour cinq ans les droits de douane punitifs qu'ils s'infligent dans le cadre du vieux conflit qui les oppose sur les aides publiques à leurs avionneurs. Selon le président américain Joe Biden, il s'agit de "travailler ensemble pour contester et contrer les pratiques non commerciales de la Chine dans le secteur (aéronautique), qui donnent aux entreprises chinoises un avantage déloyal".

En toile de fond, les efforts effrénés de Pékin pour faire émerger son avionneur national Comac (Commercial Aircraft Corporation of China). Celui-ci développe un biréacteur, le C919, destiné à concurrencer les A320 et B737. Après quatre ans d'essais en vol, Comac compte obtenir cette année la certification en Chine du C919, à temps pour commémorer le centenaire de la création du Parti communiste chinois.

L'appareil a reçu entre 49 et 72 milliards de dollars de subventions publiques pour son développement, bien plus que les aides dont ont pu bénéficier Airbus et Boeing, selon les calculs de Scott Kennedy, spécialiste de la Chine au Centre international d'études stratégiques (CSIS). Pour Richard Aboulafia, expert aéronautique pour Teal Group, "le vrai problème est que la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

McDonald's va embaucher 20.000 personnes au Royaume-Uni et en Irlande
Air Liquide, Airbus et ADP s'engagent pour développer l'hydrogène
CAC 40 : par crainte d'une hausse des taux de la Fed, les investisseurs jouent la prudence
Prêt Participatif Relance : définition, conditions et fiscalité
Réfugiés : la nouvelle cause de grands patrons français et internationaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles