La bourse ferme dans 6 h 38 min

Airbus annonce une perte nette de 1,36 milliard d'euros en 2019

Le constructeur aéronautique européen a publié des résultats plombés par une amende colossale de 3,6 milliards d'euros. Le bénéfice net du groupe est dans le rouge de 1,36 milliard d'euros en 2019.

La pénalité de 3,6 milliards d'euros infligée à Airbus pour corruption, la plus lourde de l'histoire pour un groupe industriel, n'a pas été sans effet sur ses résultats. L'avionneur a annoncé jeudi une perte nette de 1,36 milliard d'euros en 2019, affectée notamment par cette amende et une nouvelle charge de 1,2 milliard sur le programme d'avion de transport militaire A400M. En excluant ses éléments exceptionnels, l'avionneur européen enregistre un bénéfice opérationnel ajusté de 6,9 milliards d'euros, a-t-il souligné dans un communiqué.

Ces résultats "reflètent les accords finaux conclus avec les autorités pour clore les enquêtes de compliance (conformité, NDLR), ainsi qu'une charge liée à la révision de nos prévisions de contrats d'export pour l'A400M", affirme le président exécutif d'Airbus Guillaume Faury, cité dans le communiqué. Airbus a conclu le 31 janvier un accord avec les autorités judiciaires française, britannique et américaine pour éviter des poursuites dans une affaire de corruption en marge de la conclusion de contrats, au prix d'amendes totalisant 3,598 milliards d'euros.

L'avionneur, qui a livré 14 A400M en 2019 "conformément au dernier échéancier de livraisons", indique avoir franchi "plusieurs jalons clés vers la pleine capacité opérationnelle de l'avion" au développement chaotique, avec notamment le largage simultané de parachutistes et des premiers essais "secs" de ravitaillement en vol d'hélicoptères. Airbus enregistre toutefois une charge de 1,2 milliard d'euros sur ce programme car "les ambitions d'exportation s'avèrent de plus en plus difficiles à atteindre pour la phase contractuelle initiale", notamment "en raison de la prolongation répétée de l'interdiction d'exportation de l'Allemagne vers l'Arabie saoudite" décrétée après l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à (...)

Lire la suite sur Capital

Ce contenu peut également vous intéresser :

Orange : bénéfice net 2019 en forte hausse à 3 milliards d'euros
Fraude sociale : 2,6 millions de cartes Vitale en trop en circulation
Pernod Ricard abaisse ses objectifs de résultats pour 2019/2020 à cause du coronavirus
Le prix faramineux de la nouvelle maison de Jeff Bezos
La séance de Bourse : tout ce qu'il faut savoir aujourd'hui