La bourse ferme dans 2 h 35 min

"Le Airbnb français des bateaux" Click&Boat rachète Nautal son concurrent espagnol

Un grand soleil, une mer calme et une légère brise dans les voiles. L'avenir semble radieux pour Click&Boat. La start-up française de locations de bateaux entre particuliers n'en finit plus de racheter ses concurrents. Au point de revendiquer aujourd'hui le titre de "leader mondial". Après avoir racheté l'agence de voyage sur mesure Océans Evasion l'année dernière, puis l'allemand Scansail juste avant le confinement, c'est désormais au tour de l'espagnol Nautal de changer de pavillon. Soit la cinquième entreprise rachetée depuis sa création en 2014.

"Cela nous fait désormais 45.000 bateaux disponibles avance Jérémy Bismuth, cofondateur de Click&Boat. C'est quasiment 1 million de membres sur les deux plateformes. Notre leadership est absolument incontestable et incontesté." Avec la quarantaine de salariés présents à Barcelone pour Nautal, l'entreprise compte désormais 150 salariés répartis entre Lorient, Marseille, Hambourg ou le siège de la start-up, à savoir la péniche amarrée à Boulogne-Billancourt.

Lire aussi

"La voile devient mainstream"

"On a les mêmes valeurs et la même vision qu'eux ajoute Octavi Uya, patron de Nautal. La voile est en train de devenir mainstream car les gens aiment le bateau mais les coûts et la logistique d'entretien d'un bateau n'en font pas un loisir facile." Avec ce rachat, la start-up française compte renforcer son positionnement en Espagne et sur le bassin méditerranéen, notamment en Croatie et en Grèce. 

Pas question pour autant de renommer chaque entreprise rachetée. "Les marques sont très importantes pour chaque marché, développe Jérémy Bismuth. On garde le positionnement de chacune. Seules les fonctions supports et les applications mobiles sont mutualisées. Cela nous permet de réaliser plus d’investissements dans la technologie tout en amortissant plus facilement ceux-ci."

En 2019, Click&Boat revendique avoir réalisé 50 millions d'euros de volume d'affaires, soit un peu moins de 10[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi