Marchés français ouverture 2 h 34 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 566,21
    -40,25 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0738
    +0,0020 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    21 373,64
    +90,12 (+0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    21 027,36
    -792,19 (-3,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,64
    -17,25 (-3,21 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Air Liquide : Résultats du 3ème trimestre 2022 : Ventes en forte croissance et solide dynamique d’investissement illustrant la résilience du modèle

PARIS, October 25, 2022--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Air Liquide (Paris:AI):

Chiffres clés

(en millions d'euros)

Q3 2022

2022/2021

publié

2022/2021

comparable(a)

Chiffre d’affaires Groupe

8 247

+ 41,3 %

+ 8,3 %

dont Gaz & Services

7 897

+ 41,4 %

+ 7,2 %

dont Ingénierie & Construction

115

+ 41,1 %

+ 37,3 %

dont Marchés Globaux & Technologies

235

+ 39,5 %

+ 32,7 %

(a) Variation hors effets de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif, voir réconciliation en annexe.

Commentant l’activité du 3ème trimestre 2022, François Jackow, Directeur Général du groupe Air Liquide, a déclaré :

« Le Groupe a maintenu au troisième trimestre une forte dynamique de croissance malgré un environnement macroéconomique complexe. Le chiffre d’affaires, à près de 8,3 milliards d’euros, progresse de + 8,3 % sur une base comparable et de + 41,3 % sur une base publiée, illustrant la robustesse du modèle économique d’Air Liquide dans un contexte de forte hausse des prix de l’énergie. Toutes les activités sont en progression, qu’il s’agisse de la branche Gaz & Services, de l’Ingénierie & Construction ou encore des Marchés Globaux & Technologies.

Au sein des Gaz & Services, qui représentent 96 % du chiffre d’affaires, l’activité est particulièrement soutenue par le dynamisme de l'Électronique, la solide performance de l’Industriel Marchand et la croissance des activités Santé. Sur le plan géographique, les niveaux d’activité sont particulièrement soutenus dans les zones Amériques et Asie ; ils sont plus contrastés en Europe.

Le Groupe poursuit avec détermination ses actions d’amélioration continue de la performance. Dans un contexte de forte inflation, création de valeur et gestion dynamique des prix en Industriel Marchand permettent de répercuter la hausse des coûts, sachant qu’en Grande Industrie, la hausse des prix de l’énergie est contractuellement transmise aux clients. Les efficacités opérationnelles, dans un contexte inflationniste, atteignent le très bon niveau de 262 millions d’euros sur 9 mois. Le portefeuille d’activités fait l’objet d’une gestion active. Le cash flow demeure élevé à 24 %(1) des ventes.

Les opportunités d’investissement à 12 mois demeurent élevées à plus de 3 milliards d’euros. Plus de 40 % sont relatives à la transition énergétique. Dans ce contexte, le Groupe a décidé d’investir, ce trimestre, 1,1 milliard d’euros, notamment en Électronique et dans des projets contribuant à la lutte contre le changement climatique. Solide et diversifié, le portefeuille de projets en cours d’exécution(2), qui s'élève à 3,4 milliards d’euros, est particulièrement prometteur pour la croissance future.

Avec un plan stratégique clair, ADVANCE, qui vient renforcer encore la résilience de son modèle économique, en 2022, en l’absence de perturbation significative de l’économie, Air Liquide est confiant dans sa capacité à augmenter à nouveau sa marge opérationnelle et à réaliser une croissance du résultat net récurrent, à change constant(3). »

(1) Capacité d’autofinancement sur chiffre d’affaires hors effet énergie.
(2) Les projets en Russie ont été retirés des investissements en cours du T3 2022.
(3) Marge opérationnelle hors effet énergie. Résultat net récurrent hors opérations exceptionnelles et significatives qui n’impactent pas le résultat opérationnel courant, et hors impact d’une potentielle réforme fiscale aux Etats-Unis en 2022.

Faits marquants du 3ème trimestre 2022

  • Électronique :

    • Dans le cadre de contrats à long terme, investissement d’environ 500 millions d’euros dans la construction de trois nouvelles unités de production de gaz industriels de très haute pureté pour deux des plus grands fabricants mondiaux de semi-conducteurs à Taïwan.

  • Hydrogène et transition énergétique :

    • Investissement de 200 millions d’euros par Shanghai Chemical Industrial Park Gases (SCIPIG), filiale d’Air Liquide, dans la construction de deux unités de production d’hydrogène avec captage et recyclage de CO2 dans le Parc industriel chimique de Shanghai.

    • Lancement par Air Liquide de son activité biométhane en Chine, avec la construction d’une première unité de production, d’une capacité de 75 GWh par an, à Huai’an City, dans la province du Jiangsu.

  • Santé :

    • Développement de l’offre de santé à domicile avec l’acquisition par VitalAire, filiale Santé à domicile d’Air Liquide, de la division diabète d’Ethitech en Afrique du Sud.

  • Corporate :

    • Projet de désengagement de la Russie : signature avec l’équipe dirigeante locale d’une lettre d’intention visant à lui transférer ses activités en Russie sous la forme d’un MBO (Management Buy Out, ou rachat d’une entreprise par ses dirigeants) dans le cadre d’un transfert ordonné, viable et responsable des activités. La réalisation de ce projet demeure soumise à l’approbation des autorités russes.

    • Relèvement par Moody’s des notes de crédit du groupe Air Liquide, de «A3» à «A2» pour sa note de long terme et de «P2» à «P1» pour sa note de court terme. Ces notes sont assorties d’une perspective stable.

    • Lancement avec succès d’une émission obligataire à long terme de 600 millions d’euros dédiée au financement de la croissance du Groupe sur le long terme.

    • Cession des activités Industriel Marchand d’Air Liquide en Arabie saoudite, conformément à la stratégie du Groupe de revue régulière de son portefeuille d’activités pour se recentrer sur certaines géographies et activités à fort potentiel de développement.

    • Attribution à Air Liquide par EcoVadis, un des organismes majeurs de notation de la durabilité et de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), d’une médaille d’or pour son action en matière de développement durable pour la sixième année consécutive.

    • Au 15 septembre, la Fondation Air Liquide a soutenu plus de 35 projets associatifs, suivis par 15 filiales du Groupe, au profit de 60 000 réfugiés d’Ukraine dans 7 pays grâce à un don financier de 700 000 euros.

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 8 247 millions d’euros au 3ème trimestre 2022, en forte croissance comparable de + 8,3 % par rapport au 3ème trimestre 2021. Le chiffre d’affaires publié du Groupe est en hausse significative de + 41,3 % au 3ème trimestre. Il bénéficie d’un effet énergie historiquement élevé, de + 24,4 %, et d’un effet de change favorable de + 8,8 %, alors que l’effet de périmètre significatif est limité à - 0,2 %.

Cette performance s’établit dans un environnement difficile de prix de l’énergie exceptionnellement élevés, de forte inflation, de tension dans les chaînes d’approvisionnement et de conflit en Ukraine. Le Groupe bénéficie d'un modèle d’affaires solide et d’une diversité de son portefeuille de géographies, d’activités, de marchés finaux et de clients qui assurent une résilience de la performance et qui permettent de saisir toutes les opportunités de croissance. Son positionnement au cœur des marchés du futur (notamment transition énergétique, Semi-conducteurs, Santé) renforce ces caractéristiques.

Le chiffre d’affaires Gaz & Services du 3ème trimestre 2022 atteint 7 897 millions d’euros, en hausse comparable de + 7,2 %. Le chiffre d’affaires publié de l’activité Gaz & Services est en augmentation très significative de + 41,4 % au 3ème trimestre, bénéficiant d’un effet énergie historiquement élevé (+ 25,6 %) et d’un effet positif de change (+ 8,9 %) alors que l’effet de périmètre significatif est limité (- 0,3 %).

  • Le chiffre d’affaires Gaz & Services de la zone Amériques s’établit à 2 936 millions d’euros au 3ème trimestre, en forte croissance comparable de + 12,8 %. L’activité Grande Industrie (+ 5,7 %) bénéficie de la montée en puissance de nouvelles unités et d’une demande solide. En Industriel Marchand, les ventes progressent de + 16,5 %, soutenues par la forte augmentation des prix et par une hausse des volumes hors hélium. Le chiffre d’affaires de la Santé progresse de + 4,5 %, avec une activité dynamique dans la Médecine de ville aux États-Unis et la Santé à domicile en Amérique latine, malgré des volumes d’oxygène médical pour le traitement de la covid-19 en fort retrait par rapport à 2021. La forte hausse des ventes de l’Électronique (+ 10,3 %) contribue également à la croissance dynamique du chiffre d’affaires de la zone.

  • Le chiffre d’affaires de la zone Europe est stable (- 0,2 %) à 3 266 millions d’euros au 3ème trimestre et l’activité est contrastée selon les branches d’activité. La Grande Industrie est impactée par un ralentissement de la demande des clients de la Sidérurgie et de la Chimie mais la baisse des volumes est limitée dans un contexte de flambée des prix de l’énergie. L’écart entre l’évolution des ventes comparables (- 27,5 %) et celle des volumes (- 6 %) s’explique par un effet lié au calcul de l’impact énergie. En effet, pour la Grande Industrie, la méthode de calcul valorise l’impact énergie de l’année sur la base des volumes de l’année précédente multipliés par la différence des prix de l’énergie. Par conséquent, au 3ème trimestre, la hausse des prix de l’énergie étant exceptionnellement forte et les volumes en légère baisse, l’effet énergie est amplifié ainsi qu’un effet combiné qui minore les ventes comparables de la Grande Industrie. En Industriel Marchand, la croissance des ventes dépasse + 30 %, l’effet prix atteignant un nouveau record de + 29,9 % alors que les volumes restent résilients. L’activité Santé est en forte hausse de + 5,8 %, soutenue par le dynamisme de la Santé à domicile et malgré une base de comparaison élevée du fait de l’épidémie de covid-19 en 2021.

  • Le chiffre d’affaires en Asie-Pacifique s’établit à 1 474 millions d’euros et progresse de + 10,9 % au 3ème trimestre sur une base comparable. Il bénéficie de la croissance particulièrement dynamique de l’activité Électronique (+ 21,8 %). Les ventes de la Grande Industrie sont en hausse de + 3,1 %, soutenues par la Chine. En Industriel Marchand, le chiffre d’affaires progresse de + 8,9 %, bénéficiant de l’accélération de l’augmentation des prix.

  • Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique est en léger retrait de - 1,2 % à 221 millions d’euros au 3ème trimestre. Les ventes de la Grande Industrie sont en croissance alors que celles de l’Industriel Marchand sont impactées par des cessions d’activités de petite taille au Moyen-Orient. Dans la Santé, les ventes d’oxygène médical pour le traitement de la covid-19 sont plus faibles qu’en 2021.

Comme au 1er semestre, les deux moteurs de croissance au 3ème trimestre sont l’activité Industriel Marchand, en très forte croissance comparable de + 18,0 % soutenue par un effet prix record et des volumes résilients, et l’activité Électronique qui progresse de + 20,9 %. Les ventes de la Grande Industrie sont en retrait de - 10,4 % avec des volumes en recul de - 2 %, l’écart s’expliquant par un effet lié au calcul de l’impact énergie dans un contexte de hausse exceptionnellement forte des prix de l’énergie en Europe (voir explication ci-dessus). Une forte croissance de l’activité en Amériques, qui bénéficie notamment de montées en puissance d’unités, et une activité solide en Asie compensent partiellement le ralentissement de la demande en Europe. La Santé présente une croissance très solide (+ 4,5 %), soutenue notamment par une activité Santé à domicile dynamique et malgré une baisse des volumes d’oxygène médical pour le traitement de la covid-19.

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction s’établit à 115 millions d’euros au 3ème trimestre, en croissance comparable de + 37,3 %, reflétant l’augmentation des prises de commandes de clients tiers au cours des derniers trimestres.

Le chiffre d'affaires de l’activité Marchés Globaux & Technologies est en forte progression de + 32,7 % à 235 millions d’euros au 3ème trimestre. L’activité Biogaz reste très dynamique et bénéficie de la hausse des prix de vente en lien avec l’augmentation des prix de l’énergie.

Les prix dans l'activité Industriel Marchand affichent une forte augmentation de + 18,0 % au 3ème trimestre, démontrant la capacité du Groupe à transférer la forte hausse des coûts. Les efficacités s’élèvent à 262 millions d’euros sur les neufs premiers mois de l’année. Dans un contexte de forte inflation défavorable aux efficacités liées aux achats, limiter la hausse des coûts reste une priorité et une attention renforcée est portée sur l’efficacité opérationnelle. La gestion du portefeuille a été particulièrement active avec l’intégration de 12 acquisitions et la finalisation de 4 cessions depuis le début de l’année.

La capacité d’autofinancement s’élève à 4 569 millions d’euros à fin septembre 2022, en hausse marquée de + 23,5 % dans un contexte de forte inflation, ce qui démontre la résilience du modèle d’affaires. Elle s’établit à un niveau élevé de 23,8 % des ventes hors effet énergie.

Au 3ème trimestre 2022, les décisions d’investissement industriel et financier atteignent un niveau élevé de 1 114 millions d’euros. Depuis le début de l’année, elles représentent 2 910 millions d’euros et se comparent à 2 302 millions d’euros sur la même période en 2021 hors acquisition des 16 unités de séparation des gaz de l’air de Sasol en Afrique du Sud pour environ 480 millions d’euros. Le montant des investissements en cours d’exécution ("investment backlog") est élevé, à 3,4 milliards d’euros.

La contribution additionnelle aux ventes1 des montées en puissance et des démarrages d’unités s’élève à 288 millions d’euros à fin septembre. La contribution attendue pour l’année 2022 est comprise entre 400 et 425 millions d’euros, en léger retrait de 10 millions d’euros par rapport aux précédentes estimations, compte tenu de la déconsolidation de la filiale du Groupe en Russie à partir du 1er septembre.

Le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois est supérieur à 3,0 milliards d’euros à fin septembre 2022, soutenu par les projets liés à la transition énergétique qui représentent plus de 40 % du portefeuille.

Pour la sixième année consécutive, Air Liquide a reçu la médaille d’or pour sa performance en matière de développement durable de la part d’EcoVadis, un des organismes majeurs de notation de la durabilité et de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Le Groupe se classe ainsi parmi les 3 % d’entreprises affichant les meilleures performances.

Analyse du chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2022

Sauf mention contraire, les variations du chiffre d’affaires commentées ci-dessous sont toutes des variations à données comparables, hors effets de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif.

CHIFFRE D’AFFAIRES

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

T3 2021

T3 2022

Variation

2022/2021

publiée

Variation

2022/2021

comparable

Gaz & Services

5 585

7 897

+ 41,4 %

+ 7,2 %

Ingénierie & Construction

81

115

+ 41,1 %

+ 37,3 %

Marchés Globaux & Technologies

168

235

+ 39,5 %

+ 32,7 %

CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL

5 834

8 247

+ 41,3 %

+ 8,3 %

Chiffre d'affaires trimestriel

(en millions d'euros)

T1 2022

T2 2022

T3 2022

Gaz & Services

6 590

7 010

7 897

Ingénierie & Construction

108

113

115

Marchés Globaux & Technologies

189

197

235

CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL

6 887

7 320

8 247

Variation 2022/2021 Groupe publiée

+ 29,1 %

+ 32,8 %

+ 41,3 %

Variation 2022/2021 Groupe comparable

+ 7,9 %

+ 7,5 %

+ 8,3 %

Variation 2022/2021 Gaz & Services comparable

+ 7,1 %

+ 7,3 %

+ 7,2 %

Groupe

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 8 247 millions d’euros au 3ème trimestre 2022, en forte croissance comparable de + 8,3 % par rapport au 3ème trimestre 2021.

Cette performance s’établit dans un environnement difficile de prix de l’énergie exceptionnellement élevés, de forte inflation, de tension dans les chaînes d’approvisionnement et de conflit en Ukraine. Le Groupe bénéficie d'un modèle d’affaires solide et d’une diversité de son portefeuille de géographies, d’activités, de marchés finaux et de clients qui assurent une résilience de la performance et qui permettent de saisir toutes les opportunités de croissance. Son positionnement au cœur des marchés du futur (notamment transition énergétique, Semi-conducteurs, Santé) renforce ces caractéristiques.

Les ventes consolidées de lactivité Ingénierie & Construction progressent de + 37,3 %, reflétant l’augmentation des prises de commandes au cours des trimestres précédents. L’activité Marchés Globaux & Technologies poursuit sa dynamique de croissance avec des ventes en hausse de + 32,7 % au 3ème trimestre, soutenues notamment par le développement de l’activité Biogaz.

Le chiffre d’affaires publié du Groupe est en hausse significative de + 41,3 % au 3ème trimestre. Il bénéficie d’un effet énergie historiquement élevé, de + 24,4 %, et d’un effet de change favorable de + 8,8 %, alors que l’effet de périmètre significatif est limité à - 0,2 %.

Gaz & Services

Le chiffre d’affaires Gaz & Services du 3ème trimestre 2022 atteint 7 897 millions d’euros, en hausse comparable de + 7,2 %. Comme au 1er semestre, les deux moteurs de croissance au 3ème trimestre sont l’activité Industriel Marchand, en très forte croissance comparable de + 18,0 % soutenue par un effet prix record et des volumes résilients, et l’activité Électronique qui progresse de + 20,9 %. Les ventes de la Grande Industrie sont en retrait de - 10,4 % avec des volumes en recul de - 2 %, l’écart s’expliquant par un effet lié au calcul de l’impact énergie dans un contexte de hausse exceptionnellement forte des prix de l’énergie en Europe (voir explications ci-dessous, dans la partie Europe). Une forte croissance de l’activité en Amériques, qui bénéficie notamment de montées en puissance d’unités, et une activité solide en Asie compensent partiellement le ralentissement de la demande en Europe. La Santé présente une croissance très solide (+ 4,5 %), soutenue notamment par une activité Santé à domicile dynamique et malgré une baisse des volumes d’oxygène médical pour le traitement de la covid-19.

Le chiffre d’affaires publié de l’activité Gaz & Services est en augmentation très significative de + 41,4 % au 3ème trimestre, bénéficiant d’un effet énergie historiquement élevé (+ 25,6 %) et d’un effet positif de change (+ 8,9 %) alors que l’effet de périmètre significatif est limité (- 0,3 %).

Chiffre d'affaires par géographie et branche d'activité

(en millions d’euros)

T3 2021

T3 2022

Variation

2022/2021

publiée

Variation

2022/2021

comparable

Amériques

2 144

2 936

+ 36,9 %

+ 12,8 %

Europe

2 038

3 266

+ 60,3 %

- 0,2 %

Asie-Pacifique

1 197

1 474

+ 23,1 %

+ 10,9 %

Moyen-Orient et Afrique

206

221

+ 7,3 %

- 1,2 %

CHIFFRE D'AFFAIRES GAZ & SERVICES

5 585

7 897

+ 41,4 %

+ 7,2 %

Grande Industrie

1 743

3 112

+ 78,5 %

- 10,4 %

Industriel Marchand

2 384

3 092

+ 29,7 %

+ 18,0 %

Santé

921

999

+ 8,5 %

+ 4,5 %

Électronique

537

694

+ 29,1 %

+ 20,9 %

Amériques

Le chiffre d’affaires Gaz & Services de la zone Amériques s’établit à 2 936 millions d’euros au 3ème trimestre, en forte augmentation de + 12,8 %. L’activité Grande Industrie (+ 5,7 %) bénéficie de la montée en puissance de nouvelles unités et d’une demande solide. En Industriel Marchand, les ventes progressent de + 16,5 %, soutenues par la forte augmentation des prix et par une hausse des volumes hors hélium. Le chiffre d’affaires de la Santé progresse de + 4,5 %, avec une activité dynamique dans la Médecine de ville aux États-Unis et la Santé à domicile en Amérique latine, malgré des volumes d’oxygène médical pour le traitement de la covid-19 en fort retrait par rapport à 2021. La forte hausse des ventes de l’Électronique (+ 10,3 %) contribue également à la croissance dynamique du chiffre d’affaires de la zone.

  • Le chiffre d’affaires de la Grande Industrie est en hausse de + 5,7 % au 3ème trimestre. Les volumes de gaz de l’air progressent significativement, soutenus par la contribution de nouvelles unités pour servir des clients de la Chimie et malgré une demande légèrement ralentie dans la Sidérurgie. Les ventes d’hydrogène bénéficient notamment de la montée en puissance d’une unité au Mexique qui compense l’impact de plusieurs arrêts clients pour maintenance aux États-Unis. L’activité des unités de cogénération est dynamique, particulièrement au Canada.

  • Les ventes de l’Industriel Marchand augmentent de + 16,5 % au 3ème trimestre. L’effet prix continue à progresser et atteint + 16,1 %, compensant l’augmentation des coûts dans un contexte inflationniste. Hors hélium, les volumes sont en croissance de + 2 %, en particulier les volumes de gaz sous forme liquide et les équipements liés aux gaz, alors que la hausse des volumes de gaz en bouteilles est plus modérée. Les ventes sont en croissance dans tous les secteurs, en particulier l’Automobile, la Fabrication, l’Alimentaire et l’Énergie.

  • Le chiffre d’affaires de la Santé progresse de + 4,5 % au 3ème trimestre, malgré des volumes d’oxygène médical pour le traitement de la covid-19 en fort retrait par rapport à 2021. Les ventes de Gaz médicaux progressent aux États-Unis, soutenues par une activité dynamique et des augmentations de prix dans la Médecine de ville. En Amérique latine, les ventes dans la Santé à domicile sont en forte croissance et les Gaz médicaux retrouvent une contribution positive.

  • Le chiffre d’affaires de l’Électronique augmente fortement, de + 10,3 % au 3ème trimestre. La croissance des Gaz vecteurs est soutenue par les prix élevés de l’hélium et la progression des volumes de gaz sous forme liquide. Les ventes de Matériaux spéciaux, en forte hausse, bénéficient notamment de l’augmentation des prix des gaz rares. Enfin, les ventes d’Équipements & Installations sont particulièrement élevées ce trimestre.

Europe

Le chiffre d’affaires de la zone Europe est stable (- 0,2 %) à 3 266 millions d’euros au 3ème trimestre et l’activité est contrastée selon les branches d’activité. La Grande Industrie est impactée par un ralentissement de la demande des clients de la Sidérurgie et de la Chimie mais la baisse des volumes est limitée à - 6 % dans un contexte de flambée des prix de l’énergie. L’écart entre l’évolution des ventes comparables et celle des volumes s’explique par un effet lié au calcul de l’effet énergie. En effet, pour la Grande Industrie, la méthode de calcul valorise l’effet énergie de l’année sur la base des volumes de l’année précédente multipliés par la différence des prix de l’énergie. Par conséquent, au 3ème trimestre, la hausse des prix de l’énergie étant exceptionnellement forte et les volumes en légère baisse, l’effet énergie est amplifié ainsi qu’un effet combiné qui minore les ventes comparables de la Grande Industrie. En Industriel Marchand, la croissance des ventes dépasse + 30 %, l’effet prix atteignant un nouveau record de + 29,9 % alors que les volumes restent résilients. L’activité Santé est en forte hausse de + 5,8 %, soutenue par le dynamisme de la Santé à domicile et malgré une base de comparaison élevée du fait de l’épidémie de covid-19 en 2021.

  • Dans un contexte de très forte augmentation des prix de l’énergie qui s’est poursuivie au 3ème trimestre, les ventes de la Grande Industrie sont en baisse comparable de - 27,5 % principalement impactées par l’effet combiné expliqué ci-dessus. Les volumes sont en recul de - 6 %, marqués par un ralentissement de la demande des clients de la Sidérurgie et de la Chimie, notamment en Allemagne et au Bénélux. Par ailleurs, certaines raffineries ont utilisé des pétroles bruts plus légers nécessitant moins d’hydrogène.

  • Le chiffre d’affaires de lactivité Industriel Marchand présente une croissance exceptionnellement élevée de + 30,2 %, soutenue par un effet prix record de + 29,9 %. En effet, dans un contexte inflationniste, les indexations contractuelles et les campagnes proactives d’augmentation des prix démontrent une fois encore pleinement leur efficacité. Les volumes sont en légère hausse, illustrant une forte résilience, notamment les gaz en bouteilles. Les ventes progressent dans tous les secteurs, en particulier ceux de l’Alimentaire, de la Fabrication et des Matériaux.

  • Les ventes de la Santé affichent une forte progression de + 5,8 %. Elles bénéficient notamment d’une activité Santé à domicile dynamique, en particulier pour le traitement du diabète. Les ventes d’Ingrédients de spécialité sont également en forte hausse, soutenues par le développement des volumes et l’augmentation des prix pour compenser les hausses de coûts. Dans les Gaz médicaux, l’effet de comparaison défavorable, lié à la forte consommation d’oxygène pendant l’épidémie de Covid-19 en 2021, se réduit et les augmentations de prix permettent de couvrir partiellement les hausses de coûts liées à l’inflation.

Europe

  • Air Liquide a confirmé sa volonté de se désengager de la Russie. Dans le cadre d’une démarche responsable et ordonnée, le Groupe a signé avec l’équipe dirigeante locale une lettre d’intention visant à lui transférer ses activités en Russie sous forme d’un MBO (Management Buy Out*). La réalisation de ce projet demeure notamment soumise à l’approbation des autorités russes. Parallèlement, en raison de l’évolution du contexte géopolitique, les activités du Groupe en Russie ne sont plus consolidées à compter du 1er septembre 2022.
    *Rachat d’une entreprise par ses dirigeants.

Asie-Pacifique

Le chiffre d’affaires en Asie-Pacifique s’établit à 1 474 millions d’euros et progresse de + 10,9 % au 3ème trimestre. Il bénéficie de la croissance particulièrement dynamique de l’activité Électronique (+ 21,8 %). Les ventes de la Grande Industrie sont en hausse de + 3,1 %, soutenues par la Chine. En Industriel Marchand, le chiffre d’affaires progresse de + 8,9 %, bénéficiant de l’accélération de l’augmentation des prix.

  • Le chiffre d’affaires de la Grande Industrie affiche une croissance de + 3,1 % au 3ème trimestre. Elle est soutenue par la forte progression des ventes en Chine, de + 9 %, en particulier dans l’activité des gaz de l’air. Dans le reste de l’Asie, les ventes sont affectées par une demande faible, notamment dans la Sidérurgie au Japon et la Chimie en Corée du Sud.

  • Les ventes de l'Industriel Marchand progressent de + 8,9 % sur le trimestre et sont en croissance dans tous les pays. L’effet prix accélère dans toute la zone et atteint + 9,3 % au 3ème trimestre. Les volumes restent en recul par rapport au 3ème trimestre 2021 mais ils s'améliorent séquentiellement. En Chine, la croissance des ventes bénéficie de l’augmentation des prix et de l’intégration des petites acquisitions. Sur la zone et notamment en Chine, la progression du chiffre d’affaires est particulièrement marquée dans les secteurs de l’Automobile, de l’Énergie, des Technologies et de l’Alimentaire.

  • Le chiffre d’affaires de l’Électronique progresse très fortement, de + 21,8 % au 3ème trimestre. Les segments d’activités Gaz vecteurs, Matériaux spéciaux, Équipements et Installations affichent une croissance supérieure à + 20 %. Les Gaz vecteurs bénéficient d’un démarrage en Chine au 3ème trimestre et de la montée en puissance de plusieurs unités. Une partie de la croissance des ventes de Matériaux spéciaux provient de l’augmentation des prix des gaz rares. Les ventes de Matériaux avancés connaissent également une progression à deux chiffres avec des volumes en forte croissance, notamment à Singapour et en Chine.

Asie-Pacifique

  • Dans le cadre de contrats à long terme, Air Liquide annonce la construction à Taïwan de trois unités de production pour deux des plus grands fabricants mondiaux de semi-conducteurs. Ces unités approvisionneront les usines de dernière génération des clients en larges volumes de gaz industriels de très haute pureté. Air Liquide Far Eastern, coentreprise entre Air Liquide et Far Eastern Group, va investir pour ces projets un total d’environ 500 millions d'euros. Entre 2019 et 2021, Air Liquide Far Eastern avait déjà investi plus de 400 millions d’euros à Taïwan, pour fournir des gaz ultra-purs à ses clients de l’Électronique.

Moyen-Orient et Afrique

Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique est en léger retrait de - 1,2 % à 221 millions d’euros au 3ème trimestre. Les ventes élevées en Inde et en Égypte expliquent la bonne performance de la Grande Industrie. En Industriel Marchand, l’augmentation des prix compense partiellement la cession d’activités de petite taille au Moyen-Orient. Les ventes de l'activité Santé sont en baisse par rapport à un niveau élevé au 3ème trimestre 2021 du fait de la pandémie de covid-19.

Moyen-Orient et Afrique

  • Dans la continuité des cessions des activités Industriel Marchand aux Émirats Arabes Unis et au Bahreïn effectuées au 1er semestre 2022, Air Liquide a annoncé ce trimestre la vente de ses activités Industriel Marchand en Arabie Saoudite. Dans la région, le Groupe reste bien positionné pour renforcer sa présence déjà forte dans la Grande Industrie et la Santé, et pour saisir les nombreuses opportunités dans les domaines de la transition énergétique et du développement de l’hydrogène bas carbone.

Ingénierie & Construction

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction s’établit à 115 millions d’euros au 3ème trimestre, en croissance de + 37,3 %, reflétant l’augmentation des prises de commandes de clients tiers au cours des derniers trimestres.

Les prises de commandes s’élèvent à 169 millions d’euros au 3ème trimestre. Les commandes pour les clients tiers concernent notamment des équipements pour la liquéfaction de l’hélium et des unités de séparation des gaz de l’air.

Marchés Globaux & Technologies

Le chiffre d'affaires de l’activité Marchés Globaux & Technologies est en forte progression de + 32,7 % à 235 millions d’euros au 3ème trimestre. L’activité Biogaz reste très dynamique et bénéficie de la hausse des prix de vente en lien avec l’augmentation des prix de l’énergie. Le développement des ventes de reliquéfacteurs de GNL Turbo-Brayton contribue également à la croissance.

Les prises de commandes pour les projets Groupe et pour les clients tiers atteignent 243 millions d’euros au 3ème trimestre, en forte hausse de + 31 % par rapport à 2021. Il s’agit notamment de reliquéfacteurs de GNL Turbo-Brayton, d’une unité de liquéfaction de l’hélium et de nombreux équipements pour les marchés de l’Électronique, de l’hydrogène et du Biogaz.

CYCLE D’INVESTISSEMENT

DÉCISIONS D’INVESTISSEMENT ET INVESTISSEMENTS EN COURS

Au 3ème trimestre 2022, les décisions d’investissement industriel et financier atteignent un niveau élevé de 1 114 millions d’euros. Depuis le début de l’année, elles représentent 2 910 millions d’euros et se comparent à 2 302 millions d’euros sur la même période en 2021 hors acquisition des 16 unités de séparation des gaz de l’air de Sasol en Afrique du Sud pour environ 480 millions d’euros.

Les décisions d’investissement industriel s’élèvent à 1 074 millions d’euros au 3ème trimestre et à 2 813 millions d’euros à fin septembre 2022, en forte hausse par rapport à 2 215 millions en 2021. Le développement de l’activité Électronique est soutenu, en particulier avec la signature de plusieurs contrats de gaz vecteurs à Taïwan pour environ 500 millions d’euros d’investissements. En Grande Industrie, les décisions concernent notamment l’électrification de plusieurs unités de séparation des gaz de l’air en Chine, qui consomment actuellement de la vapeur produite par le client à partir de charbon, ce qui réduira les émissions de CO2 du Groupe d’environ 1 %. Elles comprennent également les premiers investissements visant à améliorer l’efficacité des unités de production acquises en Afrique du Sud en 2021. En Industriel Marchand, les décisions d’investissement incluent plusieurs petites unités de production de gaz sur site, notamment pour un projet de conversion à l’oxycombustion d’un four à verre, réduisant la consommation de gaz naturel du client et donc ses émissions de CO2. Enfin, plusieurs projets d’investissement ont été décidés dans l’activité Marchés Globaux & Technologies en particulier pour la production de biogaz liquéfié en Italie et un premier projet de biogaz à partir de lisier aux États-Unis.

Les décisions d’investissement financier atteignent 40 millions d’euros au 3ème trimestre. Elles incluent principalement une acquisition dans la Santé en Afrique du Sud, spécialisée dans le traitement du diabète, et des acquisitions de petite taille dans l’activité Industriel Marchand aux États-Unis et en Chine.

Le montant des investissements en cours d’exécution ("investment backlog") est élevé, à 3,4 milliards d’euros, avec un nombre important de projets en Électronique notamment en Asie. La contribution future aux ventes annuelles après montée en puissance complète des unités s’établit à 1,3 milliard d’euros.

DÉMARRAGES

Les principaux démarrages du 3ème trimestre 2022 concernent des unités de production en Asie. Il s’agit notamment de la fourniture d’azote ultra-pur pour un client de l’Électronique en Chine, ce qui permet au Groupe de renforcer sa position dans un bassin clef.

La contribution additionnelle aux ventes2 des montées en puissance et des démarrages d’unités s’élève à 288 millions d’euros à fin septembre. La contribution attendue pour l’année 2022 est comprise entre 400 et 425 millions d’euros, en léger retrait de 10 millions d’euros par rapport aux précédentes estimations compte tenu de la déconsolidation de la filiale du Groupe en Russie à partir du 1er septembre.

OPPORTUNITÉS D’INVESTISSEMENT

Le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois est supérieur à 3,0 milliards d’euros à fin septembre 2022, les projets liés à la transition énergétique représentant plus de 40 % du portefeuille. Il s’agit notamment de projets de production d’hydrogène renouvelable par électrolyse de l’eau, d’installations de captage du CO2 émis par des unités du Groupe ou de clients, et de projets pour la mobilité hydrogène en Europe et en Asie. La répartition des opportunités d’investissement est équilibrée entre les différentes géographies.

Performance opérationnelle

Les prix dans l'activité Industriel Marchand affichent une forte augmentation de + 18,0 % au 3ème trimestre, démontrant la capacité du Groupe à transférer la forte hausse des coûts. Les prix sont également en augmentation dans la Grande Industrie, l'Électronique et dans la Santé.

Les efficacités atteignent 95 millions d'euros au 3ème trimestre. Elles s’élèvent à 262 millions d’euros sur les neufs premiers mois de l’année et représentent 2,2 % de la base de coûts. Dans un contexte de forte inflation défavorable aux efficacités liées aux achats, limiter la hausse des coûts reste une priorité et une attention renforcée est portée sur l’efficacité opérationnelle. Ainsi, les efficacités industrielles sont en hausse par rapport à 2021 et contribuent à plus de la moitié des efficacités. Elles incluent des projets d’efficacité énergétique et d’optimisation des unités dans la Grande Industrie et des projets d’amélioration de la chaîne logistique des gaz en bouteilles en Industriel Marchand. La transformation digitale du Groupe se poursuit : en Grande Industrie avec la connexion de nouvelles unités aux centres d’opération à distance (Smart Innovative Operations, SIO), en Industriel Marchand avec l’accélération de la mise en place d’outils d’optimisation des tournées de livraison (Integrated Bulk Operations, IBO) et dans la Santé avec le déploiement de plateformes de suivi à distance des patients. La poursuite de la mise en œuvre de centres de services partagés et du programme global d'amélioration continue contribue également aux efficacités.

Au cours des 9 premiers mois de l’année, la gestion du portefeuille a été particulièrement active avec l’intégration de 11 petites acquisitions : dans la Santé aux États-Unis et en Afrique du Sud, et dans l’Industriel Marchand aux États-Unis, en Chine et aux Pays-Bas. En Grande Industrie, la prise de contrôle d’une activité conjointe en Chine a été finalisée au 2ème trimestre. Par ailleurs, le Groupe continue de se concentrer sur ses activités les plus profitables et a réalisé 4 cessions d’activités en Industriel Marchand au Moyen-Orient et au Mexique.

La capacité d’autofinancement s’élève à 4 569 millions d’euros à fin septembre 2022, en hausse marquée de + 23,5 % dans un contexte de forte inflation, ce qui démontre la résilience du modèle d’affaires. Elle s’établit à un niveau élevé de 23,8 % des ventes hors effet énergie, et de 20,3 % des ventes publiées. Au 30 septembre 2022, les paiements sur investissements industriels s’établissent à 2 421 millions d’euros, soit une augmentation de + 11,1 % par rapport à 2021 et de + 6,0 % hors effet de change. Ils représentent 12,6 % des ventes hors effet énergie.

La dette nette s’établit à 11 554 millions d’euros, stable par rapport à 11 552 millions d’euros au 30 septembre 2021, et en baisse de 456 millions d’euros par rapport au 30 juin 2022. Le ratio de dette nette sur fonds propres, ajusté de la saisonnalité du dividende, s’établit à 43,5 %.

Performance opérationnelle

  • En septembre, Air Liquide a réalisé avec succès une émission obligataire de 600 millions d’euros dans des conditions qui restent très compétitives malgré le récent resserrement des conditions du marché du crédit. Elle est dédiée au refinancement des échéances obligataires du Groupe de Septembre 2022 et au financement de sa croissance sur le long terme. L’agence de notation de crédit Moody’s a annoncé relever sa note à long terme à «A2», contre «A3» auparavant, ainsi que sa note à court terme à «P1», contre «P2» précédemment. Ces notes sont assorties d’une perspective stable. Elles portent sur l'ensemble des instruments de dette émis par Air Liquide SA et Air Liquide Finance.

PERSPECTIVES

Le Groupe a maintenu au troisième trimestre une forte dynamique de croissance malgré un environnement macroéconomique complexe. Le chiffre d’affaires, à près de 8,3 milliards d’euros, progresse de + 8,3 % sur une base comparable et de + 41,3 % sur une base publiée, illustrant la robustesse du modèle économique d’Air Liquide dans un contexte de forte hausse des prix de l’énergie. Toutes les activités sont en progression, qu’il s’agisse de la branche Gaz & Services, de l’Ingénierie & Construction ou encore des Marchés Globaux & Technologies.

Au sein des Gaz & Services, qui représentent 96 % du chiffre d’affaires, l’activité est particulièrement soutenue par le dynamisme de l'Électronique, la solide performance de l’Industriel Marchand et la croissance des activités Santé. Sur le plan géographique, les niveaux d’activité sont particulièrement soutenus dans les zones Amériques et Asie ; ils sont plus contrastés en Europe.

Le Groupe poursuit avec détermination ses actions d’amélioration continue de la performance. Dans un contexte de forte inflation, création de valeur et gestion dynamique des prix en Industriel Marchand permettent de répercuter la hausse des coûts, sachant qu’en Grande Industrie, la hausse des prix de l’énergie est contractuellement transmise aux clients. Les efficacités opérationnelles, dans un contexte inflationniste, atteignent le très bon niveau de 262 millions d’euros sur 9 mois. Le portefeuille d’activités fait l’objet d’une gestion active. Le cash flow demeure élevé à 24 %3 des ventes.

Les opportunités d’investissement à 12 mois demeurent élevées à plus de 3 milliards d’euros. Plus de 40 % sont relatives à la transition énergétique. Dans ce contexte, le Groupe a décidé d’investir, ce trimestre, 1,1 milliard d’euros, notamment en Électronique et dans des projets contribuant à la lutte contre le changement climatique. Solide et diversifié, le portefeuille de projets en cours d’exécution4, qui s'élève à 3,4 milliards d’euros, est particulièrement prometteur pour la croissance future.

Avec un plan stratégique clair, ADVANCE, qui vient renforcer encore la résilience de son modèle économique, en 2022, en l’absence de perturbation significative de l’économie, Air Liquide est confiant dans sa capacité à augmenter à nouveau sa marge opérationnelle et à réaliser une croissance du résultat net récurrent, à change constant5.

Annexe - Indicateurs de performance

Les indicateurs de performance utilisés par le Groupe qui ne sont pas définis directement dans les états financiers ont été préparés en conformité avec la position de l’AMF 2015-12 sur les indicateurs alternatifs de performance.

Ces indicateurs sont les suivants :

  • Impacts du change, de l’énergie et du périmètre significatif

  • Variation comparable du chiffre d’affaires

  • Efficacités

Définition des impacts du change, de l’énergie et du périmètre significatif

Les gaz pour l’industrie et la santé ne s’exportant que très peu, l’impact des variations monétaires sur les niveaux d’activité et de résultat est limité à la conversion des états financiers en euros pour les filiales situées en dehors de la zone euro. L’effet de change est calculé sur la base des agrégats de la période convertis au taux de change de la période précédente.

Par ailleurs, le Groupe répercute à ses clients la variation des coûts de l’énergie (gaz naturel et électricité) à travers une facturation indexée intégrée à leurs contrats moyen et long termes. Cela peut conduire à une variation significative des ventes (principalement dans la branche d'activité Grande Industrie) d'une période à l'autre selon la fluctuation des prix de marché de l'énergie.

Un effet énergie est calculé sur les ventes de chacune des principales filiales de l’activité Grande Industrie. Leur consolidation permet de déterminer l’impact énergie pour le Groupe. Le taux de change utilisé est le taux de change moyen annuel de l’année N-1. Ainsi, au niveau d’une filiale, la formule suivante donne l’impact énergie, calculé respectivement pour le gaz naturel et pour l'électricité :

Impact énergie =
Part des ventes indexée sur l'énergie année (N-1) x (Prix énergie moyen année (N) - Prix énergie moyen année (N-1))

Cet effet de l’indexation du gaz naturel et de l’électricité n’a pas d’impact sur le résultat opérationnel courant.

L’effet de périmètre significatif correspond à l’impact sur les ventes de toute acquisition ou cession de taille significative pour le Groupe. Ces variations de périmètre sont déterminées :

  • pour les acquisitions de la période, en déduisant des agrégats de la période la contribution de l'acquisition,

  • pour les acquisitions de la période antérieure, en déduisant des agrégats de la période la contribution de l'acquisition allant du 1er janvier de la période en cours jusqu'à la date anniversaire de l'acquisition,

  • pour les cessions de la période, en déduisant des agrégats de la période précédente la contribution de l'entité cédée à compter du jour anniversaire de la cession,

  • pour les cessions de la période antérieure, en déduisant des agrégats de la période précédente la contribution de l'entité cédée.

Variation comparable du chiffre d’affaires

Il s’agit de la variation du chiffre d’affaires de la période, retraitée des impacts du change, de l’énergie et du périmètre significatif décrits ci-dessus.

Pour le 3ème trimestre 2022, elle est calculée de la manière suivante :

(en millions d’euros)

T3 2022

Variation T3

2022/2021

publiée

Effet de

change

Effet du gaz

naturel

Effet de

l'électricité

Effet de

périmètre

significatif

Variation T3

2022/2021

comparable

Chiffre d'affaires

Groupe

8 247

+ 41,3 %

515

1 014

412

(14)

+ 8,3 %

Effets en %

+ 8,8 %

+ 17,3 %

+ 7,1 %

- 0,2 %

Gaz & Services

7 897

+ 41,4 %

500

1 014

412

(14)

+ 7,2 %

Effets en %

+ 8,9 %

+ 18,2 %

+ 7,4 %

- 0,3 %

(en millions d’euros)

9M 2022

Variation 9M

2022/2021

publiée

Effet de

change

Effet du gaz

naturel

Effet de

l'électricité

Effet de

périmètre

significatif

Variation 9M

2022/2021

comparable

Chiffre d'affaires

Groupe

22 454

+ 34,6 %

1 138

2 310

947

58

+ 7,9 %

Effets en %

+ 6,8 %

+ 13,9 %

+ 5,6 %

+ 0,4 %

Gaz & Services

21 497

+ 34,9 %

1 106

2 310

947

58

+ 7,2 %

Effets en %

+ 6,9 %

+ 14,5 %

+ 6,0 %

+ 0,3 %

Efficacités

Les efficacités représentent une réduction pérenne de la base de coûts, suite à un plan d’action sur un projet particulier. Les efficacités sont identifiées et gérées par projet d'efficacité. Chaque projet est suivi par une équipe dont la composition dépend de la nature du projet (Achats, Opérations, Ressources Humaines, etc)

Chiffre d’affaires consolidé des 9 premiers mois

Par géographie

Chiffre d'affaires

(en millions d’euros)

9M 2021

9M 2022

Variation Publiée

Variation Comparable

Amériques

6 203

7 953

+ 28,2 %

+ 10,5 %

Europe

5 695

8 690

+ 52,6 %

+ 4,1 %

Asie-Pacifique

3 523

4 220

+ 19,8 %

+ 7,3 %

Moyen-Orient et Afrique

514

634

+ 23,3 %

+ 0,1 %

CHIFFRE D'AFFAIRES GAZ & SERVICES

15 935

21 497

+ 34,9 %

+ 7,2 %

Ingénierie & Construction

250

336

+ 34,4 %

+ 31,7 %

Marchés Globaux & Technologies

495

621

+ 25,2 %

+ 20,3 %

CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL

16 680

22 454

+ 34,6 %

+ 7,9 %

Par branche mondiale d’activité

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

9M 2021

9M 2022

Variation Publiée

Variation Comparable

Grande Industrie

4 659

8 052

+ 72,8 %

- 4,8 %

Industriel Marchand

6 979

8 602

+ 23,3 %

+ 14,5 %

Santé

2 756

2 924

+ 6,1 %

+ 3,1 %

Électronique

1 541

1 919

+ 24,4 %

+ 17,4 %

CHIFFRE D'AFFAIRES GAZ & SERVICES

15 935

21 497

+ 34,9 %

+ 7,2 %

Synthèse des chiffres clés sur les ventes et les investissements

Les tableaux suivants rassemblent des données déjà disponibles dans ce rapport. Ils complètent les chiffres clés indiqués dans le tableau en première page.

Ventes

Part du chiffre d'affaires et croissance comparable T3 2022 en %

Total

Grande

Industrie(a)

Industriel

Marchand

Électronique

Santé

100 %

22 %

64 %

5 %

9 %

Amériques

+ 12,8 %

+ 5,7 %

+ 16,5 %

+ 10,3 %

+ 4,5 %

100 %

56 %

22 %

2 %

20 %

Europe

- 0,2 %

- 27,5 %

+ 30,2 %

N.C.

+ 5,8 %

100 %

35 %

28 %

+ 34 %

3 %

Asie-Pacifique

+ 10,9 %

+ 3,1 %

+ 8,9 %

+ 21,8 %

N.C.

100 %

N.C.

N.C.

N.C.

N.C.

Moyen-Orient et Afrique

- 1,2 %

100 %

39 %

39 %

9 %

Gaz & Services

+ 7,2 %

- 10,4 %

+ 18,0 %

+ 20,9 %

+ 4,5 %

Ingénierie & Construction

+ 37,3 %

Marchés Globaux & Technologies

+ 32,7 %

TOTAL GROUPE

+ 8,3 %

N.C. : Non communiqué.

(a) Voir explications dans la partie Europe.

Investissements

(en milliards d'euros)

S1 2022

Opportunités d'investissement à 12 mois(a)

3,0

Décisions d'investissement depuis le début de l’année

2,9

Investissements en cours(a)

3,4

Contribution additionnelle aux ventes des montées en puissance et des démarrages d’unités depuis le début de l’année

0,3

(a) À la fin de la période.

La présentation de la publication est disponible à partir de 7h20 (heure de Paris) sur www.airliquide.com
Tout au long de l’année suivez l’actualité d’Air Liquide sur @AirLiquideGroup

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Résultats annuels 2022 :
16 février 2023

Air Liquide est un leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé. Présent dans 75 pays avec 66 400 collaborateurs, le Groupe sert plus de 3,8 millions de clients et de patients. Oxygène, azote et hydrogène sont des petites molécules essentielles à la vie, la matière et l’énergie. Elles incarnent le territoire scientifique d’Air Liquide et sont au cœur du métier du Groupe depuis sa création en 1902.

Agir au présent tout en préparant l’avenir est au cœur de la stratégie d’Air Liquide. Avec son plan stratégique ADVANCE à horizon 2025, Air Liquide se place sur la trajectoire d’une performance globale, alliant dimensions financière et extra financière. Positionné sur des marchés d’avenir, le Groupe bénéficie d’atouts puissants tels que son modèle économique alliant résilience et solidité, sa capacité d’innovation ou encore son expertise technologique. Le Groupe développe des solutions en faveur de la transition climatique et énergétique - avec notamment l’hydrogène - et agit pour le progrès dans les domaines de la santé, du numérique ou encore des hautes technologies.

Le chiffre d’affaires d’Air Liquide s’est élevé à plus de 23 milliards d’euros en 2021. Air Liquide est coté à la Bourse Euronext Paris (compartiment A) et appartient aux indices CAC 40, CAC 40 ESG, EURO STOXX 50 et FTSE4Good.

1 Incluant la contribution de la reprise des unités de Sasol, reportée dans le périmètre significatif (72 millions d’euros à fin septembre 2022 et estimée à 135 millions d’euros pour 2022).
2 Incluant la contribution de la reprise des unités de Sasol, reportée dans le périmètre significatif (72 millions d’euros à fin septembre 2022 et estimée à 135 millions d’euros pour 2022).
3 Capacité d’autofinancement sur chiffre d’affaires hors effet énergie.
4 Depuis le 1er semestre 2022, les projets en Russie ont été retirés des investissements en cours.
5 Marge opérationnelle hors effet énergie. Résultat net récurrent hors opérations exceptionnelles et significatives qui n’impactent pas le résultat opérationnel courant, et hors impact d’une potentielle réforme fiscale aux États-Unis en 2022.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221024005868/fr/

Contacts

Relations Investisseur
IRTeam@airliquide.com
+33 1 40 62 51 50

Relations Médias
media@airliquide.com