Air France KLM : dément négocier le rachat de parts d'Alitalia

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA30,200,22
AF.PA11,350,09

Air France KLM ne négocie pas la prise de contrôle d'Alitalia, contrairement aux informations du quotidien italien 'Il Messagero', selon lesquelles le transporteur français préparait une offre de rachat des 75% de la compagnie transalpine qu'il ne détient pas encore, vraisemblablement en titres, avec pour ambition de boucler l'opération d'ici l'été prochain. "Il n'y a aucune négociation sur le rachat de tout ou partie des actions détenues par les investisseurs italiens", a indiqué une porte-parole d'Air France (Paris: FR0000031122 - actualité) via un courrier électronique diffusé en matinée.

Air France KLM avait pris le quart du capital d'Alitalia début 2009 pour 323 millions d'euros auprès du consortium d'investisseurs CAI, qui détient le solde. La période de "lock-up" prend fin le 12 janvier prochain, ce qui autorise les actionnaires à négocier librement leurs actions. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) groupe français dispose néanmoins d'une option de prise de contrôle dès le 13 janvier, selon les accords signés à l'époque. Des rumeurs laissaient entendre au printemps qu'Air France souhaitait repousser à 2014 voire à 2015 sa montée en puissance, car ses dirigeants jugeaient le cours de bourse trop faible pour monter la transaction en titres. Depuis, l'action a plus que doublé, ce qui pourrait avoir amené le management à revoir ses ambitions à la hausse.