La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 980,22
    +497,63 (+1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Ain : l'Italie leur réclame une lourde amende par erreur

·1 min de lecture

Ils sont tombés des nues lorsqu'ils ont reçu ces avis de contravention. Tout remonte à 2019, relate Le Progrès. Un couple résidant à Châtillon-la-Palud dans l'Ain, reçoit un courrier de la police italienne. "Pour moi, les tracasseries ont commencé le 1er juillet 2019", explique Chantal à nos confrères, en ce milieu du mois d’août 2021. La police de Pianura Reggiana (nord de Modène) lui indique dans le fameux courrier qu'elle a commis deux excès de vitesse le 1er et le 9 mars. Problème, elle n'a jamais été en Italie à cette période-là et surtout, sa voiture était en réparation dans un garage.

Cependant, l'affaire va se corser, parce que dans le courrier, le numéro de plaque d'immatriculation semble identique à celle de sa voiture, "à la différence près qu'il n'y a pas de tirets entre les lettres et les chiffres". Contestation, lettre envoyée en italien à l'aide d'un traducteur, et même coup de téléphone au consulat de France… trois jours plus tard, l'affaire semble résolue : la police locale italienne annule la verbalisation.

>> A lire aussi - Voitures radars privatisées : dans ces départements, les premiers PV arrivent

Sauf que le cauchemar recommence cet été 2021. Le couple reçoit une nouvelle lettre, cette fois-ci d'une société basée à Florence qui a été mandatée par la commune de Pianura Reggiana, précise Le Progrès. Le 30 juillet, on leur demande de payer 434,10 euros, toujours en lien avec les contraventions adressées en 2019. La situation se complique cette fois, d'autant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Stellantis : l'usine PSA de Rennes à l’arrêt pour au moins une semaine !
Tesla accusée de publicité mensongère sur l'autonomie de ses véhicules, des sénateurs veulent une enquête
Vers une ouverture (partielle) du marché des pièces détachées automobiles en 2023
Tesla : Elon Musk annonce une nouvelle date pour la Gigafactory de Berlin
Tesla aurait payé une fortune un employé victime d’insultes racistes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles