Publicité
Marchés français ouverture 3 h 8 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 833,59
    -43,12 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0808
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 025,57
    +87,73 (+0,49 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 294,87
    -42,44 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 428,10
    +33,06 (+2,37 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

“On aime bien être ensemble” : Adriana Karembeu et Aram Ohanian, divorcés, vivent encore sous le même toit

Philippe Doignon / Bestimage

Adriana Karembeu le dit et l’assume : elle “adore” être célibataire. En décembre 2022, la belle Slovaque a divorcé pour la seconde fois de sa vie. Et si c’est “le cœur serré” qu’elle avait annoncé cette séparation sur son compte Instagram, elle n’a jamais considéré cela comme un “échec”. Car elle ne regrette pas un instant les “douze années magnifiques” passées avec son ex-mari, Aram Ohanian. Bien qu’elle profite désormais à 100 % de son célibat, Adriana Karembeu a gardé de très bonnes relations avec le père de sa fille Nina. À tel point qu’ils vivent encore sous le même toit ! En effet, l’ex-couple habite encore ensemble une majeure partie de l’année, dans l’hôtel de luxe qu’ils possèdent à Marrakech. Comme ils le racontent dans l’émission 50’ Inside, diffusée samedi 9 septembre 2023 sur TF1, la mannequin et l’homme d’affaires se partagent les lieux pour le bien-être de leur fille âgée de seulement 5 ans. Adriana Karembeu vit au premier étage, tandis qu’Aram Ohanian occupe le rez-de-chaussée.

Ainsi, les deux parents continuent de passer des moments en famille malgré le divorce. Ils ont donc dû apprendre à mettre leurs différends de côté, ce qui n’est pas forcément évident. “C’est difficile de parler d’un truc qui n’est pas forcément agréable, mais ce qu’on veut, c’est rester en bons termes. Je ne force pas ! Toi, tu te forces ?”, a demandé Adriana Karembeu à son ex-mari. Et Aram Ohanian de répondre : “Oui, à un moment donné il faut dire la vérité. Je ne me force pas trop. [...] (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite