AIG : merci l'Amérique !

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA28,96-1,13

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) conseil d'administration de l'assureur AIG, qui se réunissait ce mercredi, afin de considérer une éventuelle participation à un procès d'actionnaires de 25 Mds$ contre le gouvernement américain, a comme attendu décidé de ne pas se joindre aux plaignants. L'action est menée par Maurice R. Greenberg, l'ancien patron d'AIG, qui reste présent au capital. L'action au nom des actionnaires date de 2011. Les actionnaires mettent en avant la nature onéreuse du sauvetage d'AIG, après une prise de participation de 92% du gouvernement des Etats-Unis.

Selon les plaignants, ce sauvetage, bien que nécessaire, les aurait privés de dizaines de milliards et constituerait une violation du cinquième amendement. De son côté, l'assureur AIG mène au contraire une campagne publicitaire remerciant l'Amérique de son aide, "Thank You America". Le groupe veut ainsi exprimer sa gratitude.

AIG était cependant légalement obligé d'évaluer une participation au procès, même si l'issue ne faisait guère de doute. De plus, le Département américain au Trésor a annoncé le mois dernier avoir vendu la totalité de sa participation dans l'assureur...

Le président du board de l'assureur, Robert S. Miller, a affirmé ce jour qu'AIG avait tenu ses promesses, remboursé chaque dollar investi par l'Amérique et reconstruit la compagnie. Miller ajoute que l'assureur a restitué 205 Mds$ au gouvernement depuis le sauvetage, ce qui représente un bénéfice de 23 Mds$ pour les Etats-Unis. Sur le trimestre écoulé, AIG a même dégagé un bénéfice de pratiquement 2 milliards, contre une perte de 4 Mds$ un an avant.