La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0731
    +0,0046 (+0,43 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 334,51
    -485,86 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    639,29
    -21,85 (-3,31 %)
     
  • S&P 500

    4 057,84
    +79,11 (+1,99 %)
     

Aides sociales : RSA, AAH... Ces nouveautés que vous réservent Le Pen et Macron

·1 min de lecture
Des figurines autour d'un taux
Des figurines autour d'un taux

On commence sans plus attendre avec le candidat En Marche, qui a dévoilé son programme dans le courant du mois de mars, mais devrait encore l'étoffer au cours des prochains jours. Entre coups de rabot fiscaux, et revalorisation de certaines aides sociales, le coût total des propositions d'Emmanuel Macron est pour l'instant estimé à 50 milliards d'euros par an.

Macron : le « candidat du travail »

S'il est réélu pour un second mandat, le président sortant souhaite atteindre le plein-emploi, soit un taux de chômage inférieur à 5%. Pour cela, Emmanuel Macron a notamment prévu une nouvelle réforme de l'assurance chômage. « À chaque fois que la conjoncture s'améliore, on doit avoir des règles qui incitent encore davantage au retour à l'emploi, à chaque fois qu'elle se dégrade, on doit protéger », a-t-il déclaré. Au passage, Pôle Emploi deviendra « France Travail ».

Il souhaite également conditionner le versement du revenu de solidarité active (RSA) à « l'obligation de consacrer 15 à 20 heures par semaine » à une activité favorisant l'insertion professionnelle. Ce RSA, promet-il, sera fusionné avec d'autres aides versées par les Caisses d'allocations familiales (CAF), comme les aides au logement (APL) et la prime d'activité.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Bourse : comment déclarer aux impôts vos plus-values et vos pertes
- Paiement mobile : plus d'un Français sur deux l'a déjà utilisé en magasin
- Prêt de 100 000 euros à taux zéro : la (très) chère mesure de Marine Le Pen

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles