La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 001,39
    -91,57 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 215,67
    +399,35 (+3,38 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0919
    -0,0074 (-0,68 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 962,74
    +681,21 (+3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    548,90
    +3,58 (+0,66 %)
     
  • S&P 500

    4 179,64
    +60,43 (+1,47 %)
     

Aides Covid : il se fait passer pour un chef d’entreprise et touche 25.000 €

Andrey Gonchar/Adobe Stock

Un chauffeur routier s’est fait passer pour un chef d’entreprise afin de toucher les aides de l’État destinées aux entreprises lors de l’épidémie de Covid-19. Il vient d’être rattrapé par la justice.

C’est ce qu’on appelle l’appât du gain. Comme le révèle L’Union, un homme de 28 ans, originaire de Reims, a récemment été entendu par des enquêteurs. Chauffeur routier dans la vie de tous les jours, l’homme a reconnu s’être fait passer pour le patron d’une société de coursiers à vélo, dans le but de pouvoir bénéficier d’argent issu du fonds de solidarité mis en place par l’État lors de la crise du Covid-19.

L’homme a indiqué s’être rendu sur le site dédié aux demandes de soutien financier pour les entreprises, où il a rempli avec précision les documents de preuve demandés. Une tentative probablement crédible, car le faux chef d’entreprise a ainsi reçu la somme de 25.000 €. Comme il l’a expliqué aux enquêteurs, l’homme a fait des virements à sa sœur, afin que cette dernière lui rende l’équivalent de la somme en espèces. Dans le cadre de l’enquête, la sœur du suspect a également été entendue pour recel d’un bien obtenu à l’aide d’une escroquerie, mais les poursuites contre elle ont finalement été abandonnées, indique L’Union.

De nombreuses affaires de fraude

L’homme de 28 ans a donc finalement été rattrapé par la justice après des vérifications menées par la Direction générale des finances publiques. Une plainte a été déposée contre lui pour escroquerie. Il comparaîtra le 2 juin prochain devant la justice. Cette affaire n’est pas une première, de nombreuses demandes d’aide frauduleuses ayant été constatées depuis 2021. Des demandes avaient été faites pour des entreprises inexistantes ou inactives, des usurpations (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Les arnaques à l'irlandaise sont de retour sur les aires d'autoroute

Quelques salariés de TikTok peuvent biaiser l’algorithme pour choisir qu’une vidéo devienne virale
La société de VTC LeCab annonce un tarif horaire minimum de 35 euros pour ses chauffeurs
Biotechnologie : cette entreprise assure avoir prolongé la vie de souris en reprogrammant leurs cellules
Twitter : Elon Musk annonce un nouvel abonnement plus cher pour masquer les pubs
“L’envol de la Bourse et la réforme des retraites sont deux paris à haut risque”