La bourse ferme dans 4 h 40 min
  • CAC 40

    6 530,69
    +58,34 (+0,90 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 756,17
    +30,78 (+0,83 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0190
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 794,70
    +3,50 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    23 652,46
    +911,29 (+4,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    560,66
    +25,44 (+4,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,99
    -1,02 (-1,15 %)
     
  • DAX

    13 656,92
    +82,99 (+0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,75
    +37,01 (+0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2097
    +0,0026 (+0,22 %)
     

Aides ciblées sur le carburant: aussi pour les "classes moyennes", selon Le Maire

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire souhaite que "les classes moyennes" bénéficient des aides ciblées sur le carburant qui remplaceront le bouclier tarifaire sur les prix de l'énergie l'an prochain, et les Français qui y sont éligibles seront prévenus par sms, a-t-il dit dimanche dans un entretien à LCI.

"C'est important d'aider des classes moyennes qui travaillent, qui font tourner la nation, pour dire les choses simplement, et qui n'ont pas d'autre choix que de prendre leur voiture pour aller travailler", a plaidé le ministre en marge des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

"Moi je serai très attentif à ce que ces classes moyennes qui parfois tirent la langue parce que le carburant augmente, que tout augmente, elles puissent aussi continuer à travailler: elles font la force de la nation, elles font tourner les entreprises, les usines, les administrations", a détaillé M. Le Maire.

"Une femme qui est seule avec deux enfants, qui touche 3.000 euros de revenus par mois, elle a un revenu qui est substantiel: pour moi, elle doit avoir droit à cette aide", a-t-il affirmé à titre d'exemple.

"Un couple qui a deux enfants et dont chacun gagne 1.800 euros, soit 3.600 euros avec deux enfants, c'est déjà un niveau de revenus qui est significatif mais pas très élevé, c'est la classe moyenne: pour moi, cette famille-là doit avoir droit à cette indemnité", a-t-il poursuivi.

"Je ne veux pas préempter le débat, moi c'est la proposition que je fais. Après je suis ouvert évidemment, à l'Assemblée nationale, à débattre de ce sujet avec les parlementaires" a-t-il ajouté. "C'est un vrai beau débat politique: qui est-ce que nous aidons, jusqu'à quel niveau, pour quel objectif  ?"

En outre le ministre de l’Économie a promis un dispositif "simple": "sur le site de la direction générale des finances publiques, vous inscrivez votre voiture (...) et vous touchez cette indemnité", a-t-il déclaré.

"On va même faire quelque chose de tout à fait nouveau: c'est la direction générale des Finances publiques, à ma demande, qui va envoyer des sms, envoyer des mails aux gens qui ont droit à cette indemnité", a-t-il annoncé.

"On va faire une démarche proactive", a-t-il conclu.

Jeudi, le gouvernement avait annoncé qu'une aide ciblée sur les personnes qui prennent leur voiture pour aller travailler prendrait le relais en octobre de la remise générale de 18 centimes sur le prix du litre de carburant, qui va diminuer progressivement puis s'éteindre définitivement en décembre.

ref/mla/gvy

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles