Marchés français ouverture 6 h 22 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 579,29
    -104,08 (-0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 201,87
    -4 019,56 (-7,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 275,44
    -116,27 (-8,35 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Les aides à l'embauche de jeunes prolongées au moins jusqu'à fin mai

·1 min de lecture

Bonne nouvelle pour les jeunes en recherche d'emploi... et pour les entreprises. Les aides exceptionnelles à l'embauche des jeunes de moins de 26 ans et au recrutement d'alternants, décidées cet été, seront prolongées jusqu'à fin mai au moins, selon plusieurs sources syndicales. Pour rappel, ces dispositifs ont déjà été prolongés une première fois, jusqu'à fin mars.

Avec comme principe conducteur "de la visibilité pour l'employeur et de la dégressivité pour préparer l'après", le ministère du Travail a présenté plusieurs options aux syndicats sur la prolongation de ces aides. L'arbitrage final sera annoncé lors de la conférence de dialogue social, le 15 mars à Matignon.

>> Notre service - Vous cherchez un emploi de Business developer ? Profitez d’un test gratuit pour certifier vos compétences et décrocher le poste que vous méritez grâce à notre plateforme de recrutement

Pour l'aide à l'embauche de jeunes de moins de 26 ans (1.000 euros par trimestre de contrat pendant un an au maximum), le ministère a soumis deux hypothèses. Dans l'hypothèse "haute", le dispositif est prolongé jusqu'à fin mai selon les mêmes modalités qu'aujourd'hui (les jeunes percevant une rémunération inférieure à 2 Smic y sont éligibles), puis jusqu'à fin octobre seulement pour les jeunes dont la rémunération est inférieure à 1,6 Smic (90% des jeunes). Le surcoût après mars serait alors de 750 millions d'euros. Dans l'hypothèse basse, le dispositif s'arrête fin mai et le seuil de 1,6 Smic est retenu dès fin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

France Air, Schindler... les entreprises préférées dans les travaux de construction spécialisés
Télétravail : les alternants ont-ils les mêmes droits que les autres salariés ?
Chômage partiel : les conditions d'indemnisation maintenues jusqu'à fin avril
Comment la crise a bouleversé les modes de management
Brink's, Teleperformance... quels sont les meilleurs employeurs dans les services aux entreprises ?