La bourse ferme dans 1 h 45 min
  • CAC 40

    7 021,40
    +155,62 (+2,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 238,40
    +101,29 (+2,45 %)
     
  • Dow Jones

    35 650,20
    +423,17 (+1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,1241
    -0,0046 (-0,40 %)
     
  • Gold future

    1 780,70
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    45 660,80
    +2 570,63 (+5,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,37
    +5,09 (+0,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,65
    +2,16 (+3,11 %)
     
  • DAX

    15 699,83
    +319,04 (+2,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 315,23
    +82,95 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    15 551,41
    +326,26 (+2,14 %)
     
  • S&P 500

    4 664,19
    +72,52 (+1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,3223
    -0,0038 (-0,28 %)
     

Les aides à l'automobile française attendront

·2 min de lecture

Emmanuel Macron devait réunir le 29 novembre Jean-Dominique Senard, président de Renault, et Carlos Tavares, directeur général de Stellantis. Le président de la République avait l’intention d’annoncer dans la foulée des aides à l’industrie automobile. Mais la réunion a été reportée.

Finalement, la "rencontre ne devrait pas avoir lieu", affirme à Challenges une source industrielle. devait réunir le 29 novembre Jean-Dominique Senard, président de Renault, et Carlos Tavares, directeur général de Stellantis. Le président de la République avait l’intention d’annoncer dans la foulée des aides à l’industrie automobile française. Mais, "l’Elysée a reporté cette réunion", selon une source proche du dossier. Le chef de l’Etat a en effet plusieurs dossiers urgents à gérer, comme l’évolution de la pandémie ou la Guadeloupe…

Le but de la réunion: discuter des aides à la filière automobile. Le chef de l’Etat souhaite notamment des engagements fermes des constructeurs sur la mutation énergétique. Déjà, un rendez-vous aurait dû avoir lieu avant le 26 octobre, journée de la grande table ronde organisée par la filière auto. Mais Carlos Tavares n’avait pu alors se rendre disponible.

2,5 milliards d'aides

Quel sera le montant des aides attendues par la filière en crise? Une enveloppe de "2,5 milliards d’euros" est envisagée, d’après nos informations. Le montant n’est toutefois "pas encore totalement arbitré". président de la PFA, estime que la fameuse transition énergétique imposée par le pouvoir politique européen nécessitera des centaines de milliards d’euros d’investissements. "Nous les avons chiffrés pour la filière française à 17 milliards dans les cinq ans". Sur cette somme, constructeurs et équipementiers automobiles doivent débourser à eux seuls… neuf milliards d’euros d’ici à 2025, pour basculer dans la production en France de véhicules électrifiés. Les aides de l’Etat devraient privilégier les "investissements dans les gros projets de batteries, l’hydrogène, l’électronique de puissance, la pérennisation des aides en recherche-développement, les aides à la robotisation-digitalisation des PME", précise Marc Mortureux, directeur général de la PFA.

Bruxelles a décidé d’une de CO2 des véhicules entre 2021 et 2030. La Commission propose en outre carrément [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles