La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 660,72
    +397,24 (+1,36 %)
     
  • Nasdaq

    11 918,08
    +63,11 (+0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1850
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 548,43
    -4,64 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    364,26
    +2,83 (+0,78 %)
     
  • S&P 500

    3 585,98
    +28,44 (+0,80 %)
     

Aide sociale à l'hébergement : principe et conditions

·2 min de lecture

Elle est destinée à prendre en charge le différentiel entre la contribution d’une personne âgée et le coût de son hébergement dans une structure de type EHPAD, maison de retraite, unité de soins de longue durée (USLD).

À noter : elle peut aussi être versée avec la même finalité dans le cadre d’un hébergement chez des accueillants familiaux agréés.

C’est le Conseil départemental qui verse cette aide. Ses conditions d’attribution peuvent ainsi varier d’un département à l’autre.

À noter : l’ASH ne doit pas être confondue avec l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) qui prend partiellement en charge le tarif dépendance d’un établissement. Ou avec l’allocation personnalisée de logement (APL), distribuée afin de réduire le montant du tarif d’hébergement.

L'aide sociale à l'hébergement (ASH) est destinée aux personnes âgées ne pouvant plus vivre seules et disposant de faibles ressources. Elle est attribuée à condition de remplir les conditions suivantes :

>> À lire aussi - Perte d'autonomie : définition et aides

L'aide sociale à l'hébergement permet notamment de prendre en charge tout ou partie des frais liés à l'hébergement d'une personne âgée en établissement.

Pour retirer un dossier de demande d'ASH, il faut se rendre auprès de la mairie ou du centre communal d'action sociale (CCAS) de la commune où la personne âgée réside. Il est conseillé de faire la demande d'ASH en même temps que les démarches d'admission en établissement. La décision d'attribution est notifiée au bénéficiaire ou, le cas échéant, à son représentant légal.

Si la demande est refusée, un appel peut être formé auprès des services du département. Ils disposent de 2 mois pour répondre après la réception du courrier. Si la demande est refusée une nouvelle fois, un autre recours peut être formé auprès du Tribunal administratif.

L’ASH est versée à condition que l’allocataire soit logé dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EPHAD), en résidence autonomie ou en unité de soins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance-vie mixte : principe, avantages et inconvénients
Actionnariat salarié : comment les députés veulent encourager les entreprises et leurs salariés
La fibre à moins de 10 euros : dernière prolongation de nos offres box !
Imprimé fiscal unique : à quoi ça sert ? Comment le remplir ?
Acte de disposition : définition et principaux actes