Marchés français ouverture 2 h 53 min
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 890,39
    +342,39 (+1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1783
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 495,08
    -826,90 (-3,03 %)
     
  • BTC-EUR

    32 570,83
    +3 321,42 (+11,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    916,63
    +122,90 (+15,48 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     

Aide à domicile : le cri d’alarme des professionnels pour un vrai financement du secteur

·1 min de lecture

“Réaliser un virage domiciliaire”. Cette expression revient souvent dans la bouche des membres de l’exécutif. Si un consensus semble se faire autour de la volonté de maintenir les personnes âgées le plus longtemps possible chez elles, encore faut-il y mettre les moyens. C’est l’appel que lancent Amir Reza-Tofighi et Julien Jourdan, respectivement président et directeur général de la Fédération française des services à la personne et de proximité (Fédésap).

Capital : Que faut-il faire pour réussir ce virage domiciliaire tant annoncé?

Amir Reza-Tofighi : Le vrai sujet, mais les politiques l’évitent, c’est le financement. Tant que l’on ne revient pas sur les fondamentaux, nous allons perdre du temps. Le secteur du domicile a besoin de moyens. Tous les acteurs du secteur saturent et sont inquiets car par rapport au projet de loi (générations solidaires, ndlr), les premières choses que nous avons vues c’est qu’aucun moyen nouveau ne sera mis. Il est évoqué d’augmenter les taux horaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) et la Prestation de compensation du handicap (PCH) en 2023 alors que l’urgence est maintenant.

Julien Jourdan : On nous avait promis un projet de loi négocié, partagé, réfléchi sur le fameux virage domiciliaire. Mais on voit déjà que dans l’intitulé on passe d’autonomie et grand âge à générations solidaires ce qui n 'est plus pareil. La méthode n’est pas au rendez-vous et ce qui nous est présenté ne nous convient qu’à moitié. Pour nous le fameux virage domiciliaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les marges de manoeuvre étroites d’Emmanuel Macron pour réformer les retraites
Retraite : cette mesure qui incite déjà les Français à travailler plus longtemps
Salarié à temps partiel : pourquoi ne pas opter pour la retraite progressive
Départ à la retraite : le cadeau parfois empoisonné du report de cotisations
L’État condamné à verser près de 3,5 millions d’euros à des retraités

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles