La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 732,29
    +505,26 (+1,43 %)
     
  • Nasdaq

    15 692,28
    +467,12 (+3,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1250
    -0,0037 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • BTC-EUR

    45 471,95
    +1 397,45 (+3,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 316,17
    -5,11 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    4 687,63
    +95,96 (+2,09 %)
     

AHF : Un groupe de militants œuvrant pour une accès mondial équitable au vaccin s’apprête à cibler la cupidité de Moderna - rebaptisée « Murderna » - avec des manifestations quotidiennes

·6 min de lecture

DES MANIFESTATIONS QUOTIDIENNES auront lieu devant le siège de la société à Cambridge les jours de semaine, du 8 au 12 novembre, puis du 15 au 19 novembre

Le PDG Stéphane Bancel a empoché 59 millions USD après l’introduction en bourse de Moderna en 2019 et a décroché un salaire de 13 millions USD en 2020 alors qu’une grande partie du monde cherche désespérément d’accéder aux vaccins vitaux contre le COVID-19 ; Les actions de militantisme comprendront des manifestations quotidiennes sur le trottoir, un spot télévisé et un publipostage qualifiant M. Bancel comme d'« exp[loiteur de pandémie », qui sera envoyé à ses voisins de Beacon Hill

CAMBRIDGE, Massachusetts, November 06, 2021--(BUSINESS WIRE)--À partir du lundi 8 novembre, des militants de la AIDS Healthcare Foundation (AHF) et d’autres organisations organiseront deux semaines de manifestations et d’actions de contestation quotidiennes ciblant Moderna, fabricant d’un vaccin à ARN messager clé contre le COVID-19, et plus particulièrement son PDG, Stéphane Bancel. En changeant le logo de la société en « Murderna », les militants protesteront contre la manière dont la société de biotechnologie a profité de la pandémie, et contre sa réticence – ainsi que celle de son PDG – à partager le vaccin salvateur de manière plus équitable avec ceux qui en ont besoin à travers le monde.

Les manifestations, qui incluront un théâtre de rue avec des squelettes, le port de combinaisons de protection contre les matières dangereuses, des cercueils en carton, des sacs d’argent et plus encore, démarreront le lundi 8 novembre devant le siège de la société à Cambridge, avec une première manifestation à 15h00 qui sera suivie de manifestations quotidiennes à 12h00 (midi) chaque jour de la semaine du 9 au 12 novembre, puis chaque jour de la semaine suivante du 15 au 19 novembre. En plus des manifestations, une carte postale sur laquelle figurera le texte « Saviez-vous que votre voisin est un cupide exploiteur de la pandémie ? » sera envoyé aux résidents de certains codes postaux dans le quartier de Beacon Hill où habite le PDG Stéphane Bancel ; un pot destiné à la télévision par câble sera également diffusé sur les chaînes de la région de Boston. (Pour voir le spot télévisé, cliquez ici.)

CE DONT IL S'AGIT :

Manifestations en faveur de Vaccinate our World (VOW) au siège mondial de Moderna à Cambridge

DATES :

MANIFESTATIONS À CAMBRIDGE DEVANT LE SIÈGE DE MODERNA –

OÙ :

200 Technology Square, Cambridge, MA 02139

PARTICIPANTS :

Environ 15 à 30 militants communautaires seront sur place chaque jour, y compris des représentants de l’AHF et de ses partenaires

BLOC-NOTE D’INFORMATION ET SUPPORTS VISUELS :

Aux jours prévus, les manifestations auront lieu sur le trottoir devant le siège de Moderna et incluront des piquets de grève ; un théâtre de rue avec des squelettes, le port de combinaisons de protection contre les matières dangereuses, des cercueils en carton, des ballons en forme de globe de 3 pieds de diamètre, des sacs d’argent et plus encore.

BOÎTE À OUTILS POUR LES RÉSEAUX SOCIAUX :

Les partisans de la campagne peuvent accéder aux messages et aux images à partager sur les réseaux sociaux ici :https://docs.google.com/presentation/d/1gA1ag8GPZ9svsG0uaVU-zEQflDNeaoBtoHjonyinnPQ/edit?usp=sharing

Selon le quotidien Boston Globe, l’action de Moderna a plongé jeudi dernier après que Wall Street ait réagi à l’annonce que le total de ses ventes de vaccins ne serait pas aussi gargantuesque que prévu : jusqu’à 5 milliards USD de moins que prévu initialement. Le mois dernier, un article cinglant en première page du New York Times (« Moderna, Racing for Profits, Keeps Covid Vaccine Out of Reach of Poor ») avait retracé l’ascension monétaire fulgurante de Moderna grâce à son vaccin contre le COVID-19 : d’un chiffre d’affaires total de 60 millions USD en 2019 à un chiffre d’affaires (alors attendu) de « 20 milliards USD cette année » , ce qui selon un analyste du Morningstar pourrait permettre à l’entreprise d’engranger des profits sur le vaccin « d’un montant pouvant aller jusqu’à 14 milliards USD. »

Le Guardian a rapporté que Moderna «… avait facturé au gouvernement américain (qui a aidé à financer le développement du vaccin) jusqu’à 16,50 USD la dose, mais l’a revendue entre 22 et 37 USD en dehors des États-Unis. » (« COVID-19 Vaccines: the Contracts, Prices and Profits » The Guardian, Julia Kollewe, 8/11/21). AstraZeneca, l’un des concurrents de Moderna, vend son vaccin à moins de 5,00 USD.

Le New York Times a cité le Dr Tom Frieden, ancien directeur des Centers for Disease Control and Prevention, qui a déclaré : « Ils (Moderna) se comportent comme s’ils n’avaient absolument aucune responsabilité au-delà de la maximisation du retour sur investissement. » Le journal a également rapporté la chose suivante :

  • Parmi la poignée de pays à revenus intermédiaires ayant conclu des accords pour acheter les doses de Moderna, la plupart n’ont encore reçu aucune dose, et au moins trois ont dû payer plus que les États-Unis ou l’Union européenne, selon les dires des responsables gouvernementaux de ces pays.

  • Les États-Unis ont également dépensé un montant d’1,3 milliard USD en essais cliniques et autres recherches. Et en août 2020, le gouvernement avait accepté de précommander des doses de vaccin pour un montant de 1,5 milliard USD, garantissant que Moderna aurait un marché pour ce qui était encore à l’époque un produit non validé.

« Notre message à Moderna est clair : la cupidité TUE, et nous ne tolérerons tout simplement plus les profits liés à la pandémie », a déclaré Tracy Jones, directrice de la région Midwest et directrice nationale du plaidoyer pour l’AHF. « Dans les pays à faibles revenus, seulement 4 % des personnes ont été vaccinées, et l’Afrique est particulièrement touchée. Nous n’allons tout simplement pas permettre aux sociétés pharmaceutiques d’empêcher des millions de personnes de profiter de traitements vitaux en pratiquant des prix exorbitants pour des médicaments souvent développés avec le soutien des contribuables. Moderna doit réduire le prix de ses vaccins, partager ses brevets et sa technologie avec d’autres pays et rendre transparentes ses opérations commerciales ayant trait aux vaccins afin que la production puisse être intensifiée à travers le monde et que nous puissions vraiment faire face à notre pandémie mondiale. Nous serons ici durant les deux prochaines semaines et ne nous arrêterons pas tant que Moderna n’aura pas fait ce qu’elle doit faire ! »

Au cours de l’été, l’AHF a mené des actions de contestation similaires ciblant, à leurs sièges, Pfizer et Johnson & Johnson, d’autres profiteurs de la pandémie.

La AIDS Healthcare Foundation (AHF), la plus grande organisation mondiale de lutte contre le sida, fournit actuellement des soins et/ou des services médicaux à plus de 1,6 million de personnes dans 45 pays à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes, dans la région Asie-Pacifique et en Europe. Pour en savoir plus sur l’AHF, visitez notre site Web : www.aidshealth.org, retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/aidshealth, et suivez-nous sur Twitter : @aidshealthcare et sur Instagram : @aidshealthcare

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20211106005129/fr/

Contacts

Tonya Thurman, MHA, Directrice associée des campagnes de mobilisation de l’AHF 614.223.11532 portable latonya.thurman@ahf.org
John Farina, Directeur associé du plaidoyer - Plateformes de réseaux sociaux de l’AHF 216-832-7106 portable john.farina@ahf.org
Ged Kenslea, Directeur principal des communications de l’AHF +1.323.791.5526 portable Ged.kenslea@ahf.org
M. W. Imara Canady, Directeur national des communications et de l’engagement communautaire de l’AHF, +1.770.940.6555 portable imara.canady@ahf.org

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles