Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 729,12
    +1 007,21 (+1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 227,31
    +28,74 (+2,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Agricultrice et sa fille tuées en Ariège : une cagnotte va être lancée pour soutenir leurs proches

Puurchantal/Pixabay

Elle s’appelait Alexandra Sonac, avait 35 ans et a trouvé la mort mardi 23 janvier en début de journée sur un barrage agricole à hauteur de Pamiers dans l’Ariège. Fauchée par une voiture, elle se trouvait en compagnie de sa fille qui est également décédée des suites de ses blessures ainsi que de son mari, toujours hospitalisé en soins intensifs. Un drame qui a ému ses proches et tout le monde agricole qui manifeste depuis plusieurs jours désormais pour obtenir des réponses «concrètes» du gouvernement, en particulier sur le plan des normes environnementales et des charges financières.

Invité de BFMTV, l’agriculteur Jérôme Bayle, éleveur de bovins devenu une figure du mouvement de contestation, a expliqué qu’un recueillement avait eu lieu en hommage à l’agricultrice de 35 ans. Ses «amis agriculteurs ariégeois» étaient «nombreux et tristes», a-t-il confié. Il a surtout annoncé l’ouverture d’une cagnotte en ligne : «Quand je suis rentré le soir sur le barrage à Carbonne, j'ai demandé un appel à l’aide. On va créer une cagnotte pour aider la famille.» Une cagnotte qui sera avant tout destinée au mari de l’agricultrice disparue, encore hospitalisé. «Jean-Michel, son mari, ne pourra pas retravailler tout de suite», a rappelé Jérôme Bayle.

L’éleveur de bovins souligne qu’il n’y a «pas d’arrêts de travail dans l'agriculture» et qu’il faut continuer de «nourrir et soigner» les animaux tous les jours. Pour ce faire, il a appelé à la solidarité dans le département : «Quand j'ai demandé aux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Recours à l’IVG : pourquoi son inscription dans la Constitution est loin d’être gagnée
Colère des agriculteurs : «Il faut en priorité régler la question du gazole non routier», selon le député André Chassaigne
Covid-19 : les vaccins peuvent provoquer des troubles menstruels selon une étude
Guerre en Ukraine : pourquoi le montant des aides françaises devrait exploser en 2024
Manifestation des agriculteurs : la préfecture d'Agen prise pour cible, les actions coup de poing se multiplient